ADAPEI 29

Antenne Pays Bigouden

Les coordonnées du responsable de l'Antenne peuvent être demandées au secrétariat au 02.98.55.51.43
 

Deux associations organisent un défi « pour faire du sport autrement »

Ouest-France – Finistère – Plomeur – 5 avril 24

L’Association Collectif 29 – Accueillir la différence, Plomeur Tennis de table et la municipalité organisent ce samedi 6 avril 2024, de 10h30 à 13h30, à la salle Ti-Kêr à Pendrev, un défi sportif inclusif : « Faire du sport autrement ». Explications avec les organisateurs.

Stéphane Cosquer, pour Plomeur tennis de table, Martine Olivier pour Collectif 29 – Accueillir la différence et Stéphane Daoulas, pour la commune, ont présenté, en présence de Jean-Luc Billien le défi sportif « Faire du sport autrement ». | Ouest-France

Élus et associations organisent ce samedi 6 avril 2024, de 10h30 à 13h30, à la salle Ti-Kêr à Plomeur (Finistère), un défi sportif « faire du sport autrement ». Explications avec les organisateurs, Stéphane Cosquer, pour Plomeur tennis de table, Martine Olivier pour Collectif 29 – Accueillir la différence et Stéphane Daoulas, pour la commune.

Quel est le principe de ce défi sportif inclusif ?

Il nous a été inspiré par la rencontre de jeunes sportifs pratiquant les disciplines sportives du sport partagé et par le succès remporté, l’an dernier, par la première édition que nous avions organisée avec Plomeur tennis de table, en partenariat avec la municipalité qui a signé une convention. Nous avons bien compris que se dépasser dans une activité́ tout en prenant soin de son coéquipier et être fier d’avoir relevé́ le défi ensemble est une formule innovante, enrichissante et complémentaire aux pratiques sportives entre pairs…

Qui peut y participer ?

L’activité́ physique et sportive est un puissant vecteur de lien social et de bien-être. Elle remplit toutes les fonctions nécessaires à l’accueil de la différence. Ainsi : dans un lieu commun, en équipes mixtes, enfants et personnes porteuses ou pas d’un handicap peuvent participer, sur un temps partagé, à des activités physiques et sportives, organisées par la collectivité́ et animées par les associations de la commune.

Concrètement, comment ce défi se déroulera dans la commune ?

Plomeur Tennis de Table a voulu s’associer à cette initiative avec la commune et l’association Collectif 29 – Accueillir la différence. Pour cela, tout au long de la matinée, la municipalité accepte de prêter sa salle à Pendrev et d’offrir le pot de l’amitié.

Quant à Plomeur Tennis de table il mettra ses matériels (tables, balles, raquettes…) à disposition, proposera et organisera les rencontres de tennis de table mixtes avec des équipes formées par des personnes à handicap et des personnes valides, dont plusieurs sont licenciées au sein du club.

Ces rencontres, placées sous le parrainage de Jean-Luc Billien, seront ouvertes à tous publics et à tout âge. Elles se termineront par une remise de médailles et de coupes.

Parmi les personnes présentes figureront notamment des adultes de l’Esat de Plonéour et, certainement, d’autres venues individuellement souhaitant découvrir et s’initier au tennis de table.


Ouest-France – Plonéour-Lanvern – 4 avril 24

Ancien travailleur de l’Esat (établissement et service d’aide par le travail) à Plonéour (Finistère), Antoine L’Her est aujourd’hui employé communal. Un passage marquant du milieu « protégé » au milieu « ordinaire »

Antoine L’Her est désormais employé communal à Plonéour (Finistère). | Ouest-France

L’émotion et la fierté étaient palpables lors du pot de départ organisé pour Antoine L’Her, ce vendredi 29 mars 2024, à l’Esat (établissement et service d’aide par le travail) du Pays bigouden, à Plonéour (Finistère). Et pour cause : l’établissement fêtait l’intégration « en milieu ordinaire » d’Antoine L’Her, jusqu’ici salarié de l’établissement d’aide par le travail, réservé aux personnes en situation de handicap et visant leur insertion sociale ou professionnelle. Un évènement, pour le directeur, Thierry Berneuil : « C’est seulement le 3e travailleur à réussir cette intégration sur le Pays bigouden ».

Lorsqu’on demande à Antoine L’Her les raisons de cette réussite, il explique d’emblée : « J’avais de l’ambition, je voulais réussir. ». Une détermination, qui se lit dans le parcours du jeune homme. Après une formation en menuiserie, celui-ci se forme à l’entretien des espaces verts. De stages en petits contrats, il monte en compétence et s’intègre à l’équipe communale des espaces verts de Plonéour.

« C’est une reconnaissance, je suis comme tout le monde »

« J’ai été très bien accueilli, j’ai pu travailler en autonomie. » Antoine s’accroche, obtient même ses permis de conduire EB et E, « un exemple pour les autres travailleurs de l’Esat », souligne Thierry Berneuil. Après trois ans de contrat avec la m