ADAPEI 29

Antenne Pays Bigouden

Handicap mental. Une antenne bigoudène

Le Télégramme - Pont l’Abbé - 22 octobre 2017

Membres actifs de la nouvelle antenne bigoudène de l'Adapei, Ghislaine Guirriec et Jean-François Marandola tiennent des permanences un jeudi après-midi sur deux au foyer de Croas Caer à Plonéour-Lanvern.  

  L'Association de parents et amis de personnes handicapées mentales, Adapei 29, a ouvert une antenne dans le Pays bigouden. Explications avec deux de ses membres, Ghislaine Guirriec et Jean-François Marandola.    L'Association de parents et amis de personnes handicapées mentales - Adapei 29 - a ouvert une antenne dans le Pays bigouden. Jusque-là centralisée à Quimper, l'association souhaite être au plus près de ses adhérents et des personnes en situation de handicap mental. Ouverte en juin, l'antenne bigoudène compte d'ores et déjà une cinquantaine d'adhérents et est déjà très active. Depuis sa création, ses deux têtes de pont, Ghislaine Guirriec et Jean-François Marandola, ont pris contact avec l'ensemble des collectivités territoriales du secteur. L'accueil est bon. Elles « se sentent souvent démunies » face au handicap mental, constate Ghislaine Guirriec. Dans certaines communes, un travail avec les CCAS est déjà commencé. L'association est là pleinement dans son rôle de médiation entre les handicapés eux-mêmes, les familles et les différentes institutions. Elle s'est donné pour mission d'être « une passerelle, avec notre vécu et aussi la discrétion qui s'impose », explique Jean-François Marandola. « Sans toutefois se substituer aux professionnels », précise-t-il. Ainsi, des familles bigoudènes ont mandaté les représentants de l'Adapei comme interface auprès des écoles ayant des Ulis, les classes d'inclusion scolaire.   Adhésion non obligatoire   La particularité de l'antenne bigoudène réside dans le fait qu'il n'est pas obligatoire d'adhérer pour participer à la vie de l'association. Toutes les personnes concernées ou qui se sentent concernées par le handicap mental peuvent apporter leur pierre à l'édifice. L'Adapei 29 organise régulièrement des réunions participatives ou des rendez-vous plus festifs qui permettent d'échanger sur différentes situations et de s'appuyer sur les compétences de chacun. Un des grands souhaits de l'antenne bigoudène est de pouvoir intégrer des handicapés dans la vie de la cité. « Nombre de handicapés sont demandeurs et voudraient donner un coup de main aux associations », indique Jean-François Marandola. Pour lui, le mot inadapté, encore utilisé aujourd'hui pour qualifier le handicapé mental, l'est lui-même. « C'est plutôt la société qui est inadaptée au handicap », déplore-t-il.      Pratique : Adapei Pays bigouden : permanence un jeudi sur deux, de 13h30 à 16h30, au foyer de Croas Caer, à Plonéour-Lanvern. Renseignements : Ghislaine Guirriec, tél. 06.63.28.77.64, mél. guirriec.ghislaine@outlook.fr ; Jean-François Marandola, tél. 06.70.35.06.86, mél. jean-françois.marandola@gmail.com.    

Handicap mental : une antenne en Pays bigouden

Ouest-France - Pont l’Abbé - 02/10/2017  

Jean-François Marandola et Ghislaine Guirriec.

  L'Association départementale d'amis et de parents de personnes en situation de handicap mental du Finistère (Adapei 29) a souhaité ouvrir une nouvelle antenne. Son siège est à Tréméoc. Pour les responsables de l'Adapei 29, être à l'écoute des familles, leur apporter de l'aide, organiser des actions locales festives, des réunions à thème, des forums ne peut se faire qu'au plus près des personnes intéressées et sur un territoire bien identifié et délimité. Dès l'aval de leur conseil d'administration, en juin, Jean-François Marandola et Ghislaine Guirriec n'ont pas ménagé leurs efforts pour informer les communes du Pays bigouden Sud, comme celles du Haut-Pays, des différentes actions que mène l'Adapei 29 et des aides spécifiques que pourrait apporter une antenne bigoudène aux personnes et aux familles touchées par le handicap mental. Apporter un soutien moral « Dans un premier temps, il s'agit d'aller à la rencontre de personnes parfois recluses, d'écouter la détresse des personnes concernées comme de leur entourage, et d'apporter un soutien moral, détaille Jean-François Marandola. Pas question de prendre la place des professionnels de l'accompagnement, mais au titre de parents d'enfants concernés par le handicap mental nous pouvons apporter une écoute différente : chacun sait qu'il est plus facile de se confier à des gens concernés par le problème ». Après trois forums associatifs où de nombreux contacts ont été noués à Pont-l'Abbé, Plonéour-Lanvern et Pouldreuzic, de nombreux rendez-vous pris auprès des élus, l'accueil du projet s'avère aller bien au-delà des espérances des responsables. « Les contacts avec Annie Caoudal pour le Pays bigouden Sud, avec Michel Canevet et Philippe Renard pour le Haut-Pays bigouden, ont été fructueux, un bureau a même été mis à notre disposition le jeudi après-midi au foyer Croas-Caer, de 13h30 à 16h30, rapporte Ghislaine Guirriec. Déjà 56 membres nous ont rejoints avec un même désir : créer un réseau, mutualiser des compétences et apporter un vrai coup de main solidaire aux personnes en difficulté ». Car tel est bien, dans un second temps, l'objectif de l'antenne. La personne victime d'un handicap mental, ou sa famille, a souvent tendance à se replier sur soi. Dans un univers régi par la loi de l'apparence, la personne handicapée a toujours eu bien du mal à exister car l'attitude qui a prévalu pendant longtemps envers la différence a été, soit l'indifférence, soit la mise en place d'une stratégie de dissimulation. Passer inaperçu, coûte que coûte, une double peine insupportable. « Nous, ce qu'on veut, c'est justement donner un coup de main : changer une ampoule, remplir un document administratif, constituer un dossier, aider au déplacement, reprend Jean-François Marandola. D'où l'idée du réseau : chacun donne ce qu'il peut, quand il le peut, c'est l'une des conditions pour que le regard sur le handicap change ! » Les municipalités semblent partantes, plusieurs apportent une aide logistique. C'est le cas à Tréméoc, qui propose aux responsables de l'antenne la salle polyvalente pour une première réunion publique d'information, le 5 octobre.   Contact : au 06 70 35 06 86 et au 06 63 28 77 64. Jeudi 5 octobre, à 20h30, réunion d'information à la salle polyvalente, au 16, rue de Saint-Sébastien à Tréméoc.    

Permanence de notre Antenne

Afin d’être au plus près de ses adhérents et des personnes en situation de handicap l’Adapei 29 a souhaité ouvrir une nouvelle Antenne dans le Pays Bigouden. Après avoir obtenu l’aval de son Conseil d'Administration et de son Assemblée Générale, nous avons commencé notre action par une volonté d’information auprès des différentes communes du territoire afin de présenter l’action de l’Adapei et plus particulièrement l’aide que nous pourrions apporter, pour mieux aborder le handicap (d’abord celui du handicap mental) et par la suite, pouvoir orienter les familles vers des associations plus spécifiques. Plusieurs municipalités sont intéressées et, une semaine après notre information, quatre communes nous ont contactés pour une rencontre. De plus, la Communauté de Communes du Pays Bigouden Nord nous propose de nous mettre à disposition un bureau afin de tenir une permanence tous les 15 jours. Cette permanence permettra l'accueil des personnes en situation de handicap ainsi que leur famille. Nous ne voulons pas prendre la place des professionnels de l’accompagnement mais nous pouvons apporter une écoute différente aux familles. En effet, Il est parfois plus facile de se confier à des personnes qui ont  vécu au quotidien le monde du handicap. Nous proposerons dans un deuxième temps la possibilité de nous rendre disponibles pour ce que nous voulons appeler « le petit coup de main ». Cela peut être une ampoule à changer, une aide pour remplir un document administratif, un petit déplacement ou tout simplement prendre un peu de temps pour libérer la parole, ce qui en soit fait du bien. Nous n’oublierons pas non plus les rencontres conviviales autour d'une galette et surtout organiser comme il se fait dans les autres Antennes des débats d’informations sur des sujets qui concernent le handicap. Nous pouvons compter sur les 56 membres mais, contrairement à ce qui se fait déjà, nous souhaitons que les membres de l’Adapei adhèrent en fonction de nos actions. Voilà le carnet de naissance de cette nouvelle Antenne, en espérant que d’autres personnes se joindront à nous pour former une chaîne solidaire. Dernière nouvelle nous avons été reçus le lundi 10 juillet par Le sénateur Michel CANEVET pour lui présenter notre projet  et nos actions.   Jean-François MARANDOLA 06 70 35 06 86 et Ghislaine GUIRRIEC 06 63 28 77 64    

Anniversaire. Les 30 ans du foyer Pen ar Prat

Le Télégramme - Pont L’Abbé - 29 juin 2017

Le foyer Pen ar Prat a fêté ses 30 ans mardi.

  Le foyer de Pen ar Prat, créé par une association de parents d'enfants en situation de handicap, a soufflé ses 30 bougies, mardi. Aujourd'hui, la structure est rattachée à la Mutualité française et dispose de 30 places. Le foyer Pen ar Prat a fêté ses 30 ans mardi. L'établissement a ouvert ses portes le 1er avril 1987 avec 20 places. Une structure créée par l'association de parents d'enfants en situation de handicap Les Pâquerettes. L'association avait déjà créé un IME à Dirinon en 1980, mais les enfants ayant atteint l'âge limite, ils avaient dû penser une autre structure pour les accueillir.   Le premier directeur présent « Nous avions le même âge que les résidents et nous avons grandi ensemble », se rappellent avec nostalgie Valérie Le Cossec, animatrice, et Georges Coïc, aide médico-psychologique (AMP), qui sont arrivé rapidement après l'ouverture du foyer. L'établissement a été rattaché à la Mutualité française 29-56 en 2007. L'organisme gère 22 établissements au service de personnes en situation de handicap, foyer de vie, MAS, SAVS, IEM, Esat... ». La diversité des services et des établissements au sein de la Mutualité française 29-56 permet d'adapter et de proposer des parcours individualisés au plus près des besoins de chacun des usagers », indique Brigitte Le Floch, directrice du foyer depuis le 1er avril 2016 et quatrième responsable de l'établissement en 30 ans. Le premier directeur de la structure, Jean-Yves Auneau, était présent pour cet événement. Trois AMP et sept résidents sont toujours présents depuis l'ouverture.   30 places depuis 2016 Un agrandissement a été réalisé et inauguré le 23 septembre 2016. Il a permis de faire passer la structure de 20 à 30 places. Au programme de la journée anniversaire, un repas champêtre a donné le départ des festivités. Les résidents ont souhaité accueillir à leur table un invité de leur choix. Le personnel a organisé des ateliers jeux. Les ateliers danse et théâtre ont présenté leur spectacle. « Le personnel se mobilise toujours avec le même plaisir et dans le même état d'esprit qui se perpétue depuis 30 ans », explique avec enthousiasme Valérie Le Cossec. Le foyer gère également un Service d'accompagnement à la vie sociale. Onze résidents logent dans des appartements en ville, avec un suivi par des éducateurs spécialisés.


Galette des rois

Ouest France - Tréméoc - 9 février 2017
  Dimanche 5 février 2017, l'antenne Adapei de Pont-l'Abbé-Quimper, qui oeuvre auprès des personnes handicapées et de leurs familles, a organisé une rencontre, suivie par une soixantaine de personnes et coordonnées par Jean-François Quillien, président de cette antenne. Au programme, un spectacle réalisé par la compagnie Crealid, théâtre de rue. Une collation a clos cette journée.