Site officiel de l'Association Départementale des Associations de Parents et amis de personnes handicapées mentales du Finistère
Show MenuHide Menu

Glossaire ou Lexique

glossaire 2

 

A

 AA : Atelier Alterné

AAA Aide Aux Aidants familiaux

 ou Aide, Analyse de structure, Appui technique

ou Association Asperger Aide.

AAAAA : American Association Against Acronym Abuse

AAAB : Association Anorexique Boulimique voir GEFAB, ABA.

AAC : Appel A Candidature (MDPH et autres organismes)

ou Apprentissage Accompagné de la Conduite (maladie mentale et conduite de véhicules)

AAD : Accouchement A Domicile (voir CIANE, AFAR…)

AADG : Association des Anciens Directeurs Généraux de CHR et CHU

AADVC : Association d’Aide aux Victimes d’Accident Corporel.

AAFP : Association d’Aide aux Familles Populaires.

AAH : Allocation aux Adultes Handicapés

Elle s’adresse à des personnes handicapées qui ont 20 ans ou plus et dont le taux d’incapacité reconnu par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) est au moins égal à 50 %. Si ce taux atteint les 80 %, la personne pourra recevoir cette allocation. Si son taux d’incapacité est compris entre 50 et 79 %, l’attribution de l’allocation se fera sous conditions : la CDAPH  devra reconnaître qu’elle subit une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi en raison de son handicap.

En outre, pour pouvoir obtenir cette aide financière, toute personne handicapée ne doit pas disposer de revenus supérieurs à un plafond égal à 12 fois le montant de l’AAH mensuel pour un célibataire (il est doublé pour une personne vivant en couple et majoré de 50 % par enfant à charge).

Elle peut être versée chaque mois en complément d’autres ressources. Elle est alors dite différentielle.

Elle n’est soumise à aucune cotisation ni impôt et ne fait l’objet d’aucune récupération par l’aide sociale.

AAH1 : taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 %,

AAH2 : taux d’incapacité entre 50 % et 79 %.

AAI : Autorité Administrative indépendante (TYPE HAS, ANSM DM)

AAMIPI : Association d’Aide Matérielle et Intellectuelle aux Personnes Handicapé

AAN : American Academy of Neurology

AAP : Appel A Projets

AAPA : Accueil et Aide aux Personnes Agées

AAPEL : Association d’Aide Aux Patients Etat Limite (border line)

AAPEP : Projet Educatif Pour Enfants et ados Autistes

L’AAPEP permet d’évaluer les compétences et les difficultés de la personne face aux exigences de la vie en communauté. Il s’applique aux besoins et aux objectifs des adolescents et adultes autistes.
Voir la fiche PEP-3 du CRAIF

AAPI : Association d’Aide aux Personnes Incontinentes (Comité d’entente des associations voir le sigle)

AAPL : Appel d’offre Public à la concurrence

AAPML : Association d’Aide Professionnelle aux Médecins Libéraux

AAQTE : Association pour l’Assurance Qualité en Thérapeutique et l’Evaluation SAFETY, STE FR de Pharmacie Clinique

AARPHA : Association, à la Martinique de personnes handicapées après accident Voir ASSAQVAD

AAS : Annuaire des Associations de Santé

AASM : American Academy of Sleep disorders (USA troubles du sommeil)

AASPM : Association d’Aide Sociale et Para médicale

AAT : Avis Arrêt de Travail

AAVAC : Association d’Aide aux Victimes d’Accident Corporel (voir CRCIONIAM) (partie civile)

AAVAM : Association d’Aide aux Victimes des Accidents Médicaux (partie civile)

AAVDC : Association d’Aide Aux Victimes de Dommage Corporel

ABA : Applied Behavioral Analysis (Analysée Appliquée du Comportement)

L’ABA est un traitement comportemental qui a pour objectif de :
- Augmenter la communication, les apprentissages et les comportements sociaux adaptés. – Enseigner à la personne comment apprendre en portant attention aux habiletés suivantes : être attentif, imiter, développer le langage réceptif et expressif, les habiletés pré-académiques et d’autonomie personnelle.
- Diminuer voire faire disparaître les comportements inappropriés.
- Aider au développement de nouvelles aptitudes.
Voir la fiche ABA du CRA Nord-Pas de Calais

ABC : Approche Biologique et Clinique (société scientifique)

ABF : “Association “”Brulés”” France”ou Association des Bibliothécaires de France

ou Association des Bibliothécaires de France

ABIM : American Board of Internal Medecine (organisme important pour les questions d’EPP et de DPC)

ABM : Agence de la Biomédecine (anticipation et contrôle)

ou Assistance Biologique et Médicale

ABO : A Bras Ouverts (association d’aide, enfants…)

ABS : Analyse des Besoins Sociaux (CCAS et autres structures sociale)

AC : Allocation Compensatrice

Accessibilité : “Est considéré comme accessible aux personnes handicapées, au sens de la loi du 11 février 2005, tout bâtiment ou aménagement permettant, dans des conditions normales de fonctionnement, à des personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, de circuler, d’accéder aux locaux et équipements, d’utiliser les équipements, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation a été conçue. Les conditions d’accès des personnes handicapées doivent être les mêmes que celles des personnes valides ou, à défaut, présenter une qualité d’usage équivalente”.

Accueil temporaire : L’Accueil temporaire s’adresse aux personnes handicapées de tous âges et aux personnes âgées. Il s’agit d’un accueil à durée limitée dans un établissement ou service, à temps plein ou à temps partiel, avec hébergement ou en accueil de jour.

L’Accueil temporaire vise selon les cas :

  • à organiser, pour les personnes handicapées, des périodes de transition entre deux prises en charge, à trouver une réponse adaptée à une interruption momentanée de prise en charge, à une modification ponctuelle ou momentanée de leurs besoins, ou à faire face à une situation d’urgence ;
  • à organiser, pour l’entourage, des périodes de répit, à relayer, en cas de besoin, les professionnels des établissements et services ou les aidants familiaux, qui assurent habituellement l’accompagnement ou la prise en charge.

Accueillants familiaux :

Ils (ou familles d’accueil) accueillent à leur domicile une ou des personnes handicapées adultes ou âgées. La personne ou le couple, qui désire être accueillant et qui recevra une rétribution pour ce service, doit au préalable être agréé et contrôlé par le Conseil départemental de son département. Les agréments sont délivrés pour l’accueil permanent ou intermittent d’une à trois personnes.

ACFP ou ACF : Allocation Compensatrice pour Frais Professionnels

L’ACFP permettait aux personnes handicapées d’assumer les frais supplémentaires liés à l’exercice de leur profession. A l’origine c’était une aide sociale versée par le Conseil départemental, elle est aujourd’hui remplacée par la PCH.

ACS : Aide (ou Assurance) à la Complémentaire Santé

ACSC : Association des Cités membres du réseau Secours Catholique

Créée en 1990 par le Secours Catholique, l’Association des Cités du Secours Catholique (ACSC), assure l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement et l’insertion de personnes en situation d’exclusion et/ou de handicap.

ACSE : Agence nationale pour la cohésion sociale

La loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a transféré à l’Etat les activités de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE), au plus tard le 1er janvier 2015. A cette date, l’établissement public a été dissous. Il avait été créé par la loi n° 2006-396 du 31 mars 2006.

En 2014, l’ACSE a été regroupée avec la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (Datar) et le secrétariat général du comité interministériel des villes (SGCIV) pour former le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).

ACTP ou ACT : Allocation Compensatrice pour Tierce Personne

L’Allocation compensatrice pour tierce personne a été remplacée par la prestation de compensation qui a été instaurée par la loi du 11 février 2005. Elle a toutefois été maintenue pour les titulaires qui ont fait le choix de la conserver. Elle s’adresse aux personnes handicapées dès l’âge de 20 ans. Elle leur permet de faire face aux frais supplémentaires liés au handicap et entraînés soit par le recours à une tierce personne, soit par l’exercice d’une profession. La demande se fait soit directement auprès de la CDAPH du lieu de résidence, soit auprès du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la mairie du lieu d’habitation. Cette allocation n’est pas imposable au titre de l’impôt sur le revenu.

La loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a transféré à l’Etat les activités de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE), au plus tard le 1er janvier 2015. A cette date, l’établissement public a été dissous. Il avait été créé par la loi n° 2006-396 du 31 mars 2006.

En 2014, l’ACSE a été regroupée avec la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (Datar) et le secrétariat général du comité interministériel des villes (SGCIV) pour former le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).

AD : Aide à Domicile

Ad’AP : Agenda d’Accessibilité Programmée

Les propriétaires ou exploitants d’établissements recevant du public (ERP) qui ne respecteraient pas leurs obligations d’accessibilité au 31 décembre 2014 conformément aux obligations de la loi, doivent déposer un Ad’AP. L’Ad’AP est donc obligatoire pour eux et sera validé par le préfet. L’Ad’AP est constitué d’un calendrier mais aussi d’engagements financiers de la part du propriétaire et son non-respect pourra entraîner des sanctions financières.

AD-PA : Association des Directeurs au service des Personnes Agées

Longtemps dénommée Association des directeurs d’établissements d’hébergement pour personnes âgées, soit Adehpa, l’organisation a changé de nom, en mars 2007, pour devenir l’Association des directeurs au service des personnes âgées, ou AD-PA (phonétique [adépa]) regroupe les directeurs de services à domicile, de coordinations et d’établissements pour personnes âgées.

A la tête de ce réseau, l’AD-PA a pour ambition de sensibiliser la société française et les pouvoirs publics à la solidarité à l’égard des personnes âgées fragilisées, dont elle s’attache aussi à favoriser l’expression, ainsi que celle de leurs familles et des professionnels qui les entourent, que l’association accompagne en outre dans leur action au quotidien.

ADAPEI 29 : Association Départementale des Associations de Parents de personnes Handicapées Mentales du Finistère

Il s’agit de l’association départementale d’associations de parents et d’amis des personnes handicapées mentales (APEI) qui vous accueille, vous écoute, gère des établissements et services et vous rend acteur du projet de vie de votre enfant.

ADAPT : Association pour l’insertion sociale et Professionnelle des Personnes Handicapées

ADC : Association de directeurs, cadres de direction du secteur social, médico-social et sanitaire

Créée en 1972 – il s’agissait alors d’une simple association d’anciens élèves de l’ENSP -, l’Association des directeurs certifiés de l’Ecole nationale de la santé publique (ADC-ENSP) a évolué au fil du temps, pour devenir l’un des organismes représentatifs des directeurs d’établissements, avec le double objectif de la formation initiale et continue des cadres et de l’évolution des politiques sociales et médico-sociales.

L’association a changé d’appellation en septembre 2007, pour se mettre en conformité avec la nouvelle Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), qui a succédé à l’ENSP au 1er janvier 2007. L’ADC-ENSP est alors devenue simplement ADC, pour Association de directeurs, cadres de direction et certifiés de l’EHESP, puis Association de directeurs, cadres de direction du secteur social, médico-social et sanitaire en juin 2016.

ADDEVA : Association Départementale de Défense des Victimes de l’Amiante

ADEPAPE : Association DEpartementale des Personnes Accueillies en Protection de l’Enfance

ADEPEDA : Association DEpartementale de Parents d’Enfants Déficients Auditifs

ADEPO : Association de DEfense des POlyhandicapés

ADESM : Association des Directeurs d’Etablissements participant au service public de Santé Mentale

ADESS : Association de Développement des réseaux de l’Economie Sociale et Solidaire du pays de Morlaix

ADESSADOMICILE : Adessadomicile

Née de la fusion, en janvier 2010, des deux fédérations A domicile et Adessa, Adessadomicile symbolise les rapprochements qui ont eu lieu, depuis 2002, entre les organisations du secteur de l’aide à domicile.

Adessadomicile a pour ambition de soutenir le développement des activités des associations et des structures gestionnaires à but non lucratif. Elle ancre son action dans la voie de l’économie sociale et solidaire, en défendant les valeurs de la solidarité, de la qualité, du professionnalisme et de la primauté de la personne”. Elle couvre l’ensemble du champ des services aux personnes.

ADF : Assemblée des Départements de France

Avatar de l’Assemblée des présidents de conseils généraux (APCG), fondée en 1946, l’Assemblée des départements de France (ADF) regroupe, depuis 1999, les présidents des 102 départements de métropole et d’outre-mer. Elle a pour missions de représenter les départements auprès des pouvoirs publics, de constituer un centre de ressources permanent pour les conseils départementaux, et d’offrir aux élus et techniciens départementaux “les moyens de confronter leurs idées, d’échanger leurs expériences et d’arrêter des positions communes sur les grands dossiers nationaux”.

ADH : Secteur accompagnement de la Dépendance – Handicap

ADI : Autistic Diagnostic Interwiew.

Entretien médical permettant de diagnostiquer l’autisme.

ADIL : Agence Départementale d’Information sur le Logement

Elle apporte des informations juridiques relatives à l’habitat (dispositifs d’aides nationaux et locaux, contrats de location, fiscalité, accession au logement, etc.).

ADJ : Accueil De Jour

ADMDPH : Association des directeurs de MDPH

ADMR : Aide à Domicile en Milieu Rural

Revendiquant la place de “numéro un français des réseaux de proximité”, l’association – issue des premières associations d’aide familiale rurale créées en 1945 – a pour projet de permettre aux familles et aux personnes de bien vivre chez elles en apportant un service adapté à leurs attentes et à leurs besoins”. Elle est présente sur l’ensemble du territoire national, à travers un réseau de près de 3 000 associations locales, représentant plus de 100 000 salariés (et autant de bénévoles actifs, sur un total d’environ 264 000 adhérents), intervenant au domicile de plus de 720 000 clients.

Adrénoleucodystrophie cérébrale :

Une maladie qui touche essentiellement les garçons, caractérisée par une dégénérescence progressive du système nerveux et une insuffisance surrénale (production insuffisante d’hormones entraînant une perte de sel dans les urines et une déshydratation).

L’adrénoleucodystrophie cérébrale est une maladie génétique et héréditaire liée à une dégénérescence des gènes du chromosome X. Les femmes sont conductrices de ces gènes, qu’elles transmettent à leurs enfants, environ 15 % d’entre elles présentent les symptômes de l’adrénoleucodystrophie cérébrale à l’âge adulte.

ADSEA : Association Départementale pour la Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte

ADSMN : Association de Développement Sanitaire des Montagnes Noires

ADVF : Assistant De Vie aux Familles

AED : Aide Educative à Domicile

AEEH : Allocation d’Education pour l’Enfant Handicapé.

Il s’agit de l’ancienne dénomination de l’AES (Allocation d’éducation spéciale). Cette allocation est une prestation familiale à affectation spéciale, dans la mesure où elle a pour objet de soulager les familles d’une partie des frais supplémentaires engendrés par l’éducation d’un enfant handicapé, sans qu’il soit tenu compte de leurs ressources. A l’allocation de base peut s’ajouter un complément d’allocation octroyé pour l’enfant atteint d’un handicap dont la nature ou la gravité exige des dépenses particulièrement élevées ou bien nécessite la réduction d’activité professionnelle des parents ou encore le recours à une tierce personne. En outre, toute personne isolée, titulaire de l’AEEH et de son complément, et assumant seule la charge d’un enfant handicapé dont l’état nécessite le recours à une tierce personne, a droit à une majoration spécifique pour parent isolé d’enfant handicapé. L’AEEH et son complément sont versés par la Caisse des allocations familiales, sur décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

AEH : Action Européenne des Handicapés

AEMO : Action Educative en Milieu Ouvert

AES : Allocation d’Education Spéciale

L’Allocation d’Education Spéciale est dénommée AEEH depuis le 1er janvier 2006.

AESH : Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap (ex AVS)

Il est affecté auprès d’un enfant ou d’un adolescent handicapé dans une école, un collège ou un lycée dont le projet prévoit l’accueil régulier d’élèves handicapés dans les classes ordinaires de l’Education Nationale.
L’AESH remplace désormais l’AVS (Auxiliaire de vie scolaire).
En savoir plus

AEVE : Autisme Espoir Vers l’Ecole

AFASER : Association des Familles et Amis pour l’accueil, les Soutiens, l’Education et la Recherche en faveur des personnes handicapées mentales.

AFDA : Association Finistérienne des Déficients Auditifs

AFFA : Association Francophone de Femmes Autistes

AFIDESA : Action FInistérienne pour le DEveloppement du SAnguié

AFLM : Association Vaincre La Mucoviscidose

AFM : Association Française contre les Myopathies

AFMJF : Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille

Fondée en 1947, l’Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille est une organisation professionnelle regroupant les magistrats spécialisés en matière de justice des mineursMilitante d’une conception humaniste de la justice des mineurs”, l’AFMJF s’affirme comme un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, des associations et des organismes de formation et de recherche. Elle invite d’ailleurs les professionnels de l’éducation et du droit à partager ses travaux et à enrichir sa réflexion.

L’association a créé par ailleurs la revue annuelle Melampous, dont l’ambition est de mener “une réflexion de fond sur des thèmes d’actualité” ainsi que La Lettre de Melampous, qui a vocation à être “un organe d’échange et d’information sur les pratiques professionnelles”.

AFNOR : Association Française de NORmalisation

AFORTS : Association Française des Organismes de formation et de Recherches en Travail Social

AFPA : Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes

AFPEN : Association Française des Psychologues de l’Education Nationale

AFSA : Association Française du Syndrome d’Angelman

AFSEA : Association Française de la Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence

AFSSAPS : Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé

AFTC : Association des Familles des Traumatisés Crâniens

AG : Assemblée Générale

AGAPEI : Association de Gestion d’établissements et services pour personnes en situation de handicap

AGE : Assemblée Générale Extraordinaire

AGED : Allocation de Garde d’Enfant à Domicile.

Uniquement si vous faites garder votre enfant de moins de 6 ans à votre domicile et si vous exercez une activité professionnelle. Contactez votre caisse d’allocations familiale pour obtenir des renseignements.

AGEFIPH : Association de GEstion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées

L’Agefiph est née de la loi du 10 juillet 1987 relative à l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Celle-ci fixe en effet à toute entreprise d’au moins 20 salariés une obligation d’emploi de personnes handicapées (6 % de son effectif), soit par embauche directe, soit par le biais de contrats de sous-traitance avec le milieu protégé, soit par le versement d’une contribution annuelle.

L’Agefiph est chargée de recueillir ces fonds grâce auxquels elle finance des projets d’insertion de personnes handicapées en milieu de travail ordinaire. Elle encourage également la mise en place de programmes départementaux d’information, de formation, de préparation à l’emploi et d’insertions directes. Enfin, elle signe des conventions de collaboration, nationales ou locales, avec des organismes publics, des associations compétentes, des organisations syndicales ou encore des branches professionnelles.

AGGIR : Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources

Elle constitue un outil destiné à évaluer le degré de perte d’autonomie ou le degré de dépendance, physique et psychique, des demandeurs de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), dans l’accomplissement de leurs actes quotidiens.

AGID : AGeing and Intellectual Disability – Création de modules européens de formation (plateforme web) pour les accompagnants des Personnes Handicapées Vieillissantes

AGO : Assemblée Générale Ordinaire

Agrément : Il existe deux types d’agréments pour une structure de services à la personne : l’agrément simple, facultatif mais ouvrant droit à des avantages fiscaux, et l’agrément qualité, plus exigeant, obligatoire pour les structures s’adressant aux publics fragiles (enfants de moins de 3 ans, personnes âgées de 60 ans et plus, personnes handicapées).

Aicardi : Il s’agit d’une maladie qui touche essentiellement les filles et qui se traduit par une dégénérescence du système nerveux entraînant un retard mental. Le syndrome d’Aicardi est d’origine génétique et il est dû à une mutation d’un gène du chromosome X, qui entraîne une malformation cérébrale.

Aidant familial : L’aidant familial ou de fait est la personne qui vient en aide à titre non professionnel, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne.

Aide à domicile : Mode d’intervention de personnes qualifiées auprès de familles, de personnes âgées, de personnes handicapées ou malades qui se trouvent dans l’incapacité d’accomplir certaines tâches de la vie courante.

Aide sociale :

Il s’agit de l’ensemble des aides que les collectivités publiques attribuent aux personnes qui ne peuvent pas faire face à des besoins vitaux non couverts par les régimes de sécurité sociale.

Les prestations ou allocations d’aide sociale sont considérées comme une avance faite au bénéficiaire. De ce fait, si la situation financière du bénéficiaire se trouve améliorée, le département peut récupérer les sommes versées, sous certaines conditions.

A noter : ne pas confondre l’aide sociale et la sécurité sociale. Ce sont deux notions totalement différentes.

Dans le cadre de la sécurité sociale, on bénéficie automatiquement des prestations, allocations ou remboursements parce que l’on a cotisé au préalable. En revanche, pour bénéficier de l’aide sociale, il n’est pas nécessaire d’avoir cotisé mais bénéficier de l’aide sociale ne se fait pas automatiquement. Pour « être admis au bénéfice de l’aide sociale» (c’est-à-dire bénéficier de prestations ou allocations provenant de l’aide sociale), le président du Conseil départemental doit rendre une décision favorable.

AIRBO : Association d’Insuffisants Respiratoire de Bretagne Occidentale

AIRe : Association nationale des instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques et de leurs réseaux

Créée en 1995 à la suite d’une démarche de rapprochement des directeurs des instituts de rééducation (IR) de la région Bretagne, l’Association nationale des instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques (ITEP) et de leurs réseaux (AIRe, anciennement Association des instituts de rééducation) compte aujourd’hui près d’une centaine d’adhérents et regroupe des établissements dans toute la France.

L’AIRe a notamment contribué à redéfinir la place des ITEP dans le dispositif médico-social, dont le fonctionnement était déterminé, jusque-là, dans l’annexe XXIV du décret du 27 octobre 1989. Un décret du 6 janvier 2005 (JO du 8 janvier 2005) a rebaptisé les instituts de rééducation (IR) en “instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques” (ITEP) et redéfinit les publics visés (enfants, adolescents ou jeunes adultes présentant des difficultés psychologiques) et leur organisation.

AIHROP : Association pour Inadaptés et Handicapés de la Région Ouest de PARIS

AIS : Autisme Info Service

AIS : Adaptation et Intégration Scolaires

AIP : Aide à l’Insertion Professionnelle

L’ objectif de l’AIP est d’inciter les employeurs à recruter et à pérenniser les personnes handicapées les plus éloignées de l’emploi. Cette aide doit être prescrite par le conseiller Cap emploi, Pôle emploi ou Mission locale qui a accompagné votre démarche, dans les 3 mois suivant la date d’embauche.

AISA : Aide Individuelle de Solidarité Active

AJ : Accueil de Jour

ou

Aide Juridictionnelle

AJ29 : Avenir Jeunes 29

AJH : Accompagnement de Jeune Handicapé

C’est un dispositif d’accompagnement scolaire pour les jeunes élèves handicapés, proposé en 2013, devant à terme remplacer le dispositif des AVS. Ce dispositif pourrait être sanctionné par un nouveau diplôme d’Accompagnant de jeune handicapé.

AJPP : Allocation Journalière de Présence Parentale

Cette allocation est versée pour chaque jour de congé pris dans le cadre d’un congé de présence parentale. Elle est majorée pour la personne assumant seule la charge de l’enfant.

Au 1er septembre 2019, l’AJPP, versée lorsqu’on s’occupe de son enfant gravement malade, accidenté ou handicapé, est d’environ 43 euros pour un couple, 52 euros pour une personne seule, selon le site officiel de l’administration service-public.fr.

ALD : Affection de Longue Durée

ALF : Allocation Logement Familiale

Elle vise plus particulièrement les familles. Elle est accordée sous conditions de ressources  ; les ressources de toutes les personnes résidant dans le foyer depuis plus de 6 mois au moment de la demande étant prises en compte.

Allocation de logement :

Elle est destinée à compenser la charge de loyer ou d’accession à la propriété (remboursement d’un emprunt) de la résidence principale. Il existe deux types d’allocation de logement :

    • l’ALF (Allocation de logement à caractère familial),
    • l’ALS (Allocation de logement à caractère social).

Le service de cette allocation est assuré par la CAF.

Allocations familiales :

Allocations versées par la caisse des allocations familiales  accordées sans condition de ressources à toutes les personnes ayant au moins deux enfants à charge résidant en France.

ALMA : ALlo MAltraitance

Le 3977, dispositif national d’écoute « maltraitance personnes âgées et personnes handicapées.

ALS : Allocation Logement Sociale

Amendement Creton : Dispositif législatif déterminant le maintien en IME des jeunes de plus de 20 ans, dans l’attente d’une place dans un établissement pour adultes.

Article 22 de la Loi n° 89-18 du 13 janvier 1989 crée l’alinéa dit “amendement Creton” Dispositif législatif permettant le maintien temporaire dans leur établissement de jeunes handicapés atteignant l’âge de 20 ans lorsqu’ils ont une orientation par la CDAPH vers un établissement pour adultes mais sont dans l’attente d’une place.

AMG : Aide Médicale Gratuite

AMISEP : Association Morbihannaise d’Insertion Sociale Et Professionnelle

L’association AMISEP entend contribuer à la satisfaction des besoins de santé, d’éducation, d’insertion, de loisirs de la population et s’investir dans les actions ayant un objectif social, médical et humanitaire.

Amitiés d’Armor : Les Amitiés d’Armor gèrent dans le Finistère des établissements et services au bénéfice des personnes âgées, des personnes handicapées, des jeunes et des enfants.

AMP : Aide Médico-Psychologique

C’est un ou une professionnel(le) particulièrement formé(e) à l’écoute, travaillant dans de nombreuses structures d’accueil pour les jeunes enfants et adultes lourdement handicapés.

AN : Accueil de Nuit.

ANACT : Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail

ANAE : Association Nationale Animation et Education

ANAH : Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat

ANAP : Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Créée officiellement le 23 octobre 2009, mais en fait instituée par la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, l’ANAP fédère les expériences et les compétences” de trois entités existant précédemment : le Groupement sur la modernisation des systèmes d’information hospitalier (GMSIH), la Mission nationale d’appui à l’investissement hospitalier (MAINH) et la Mission nationale d’expertise et d’audit (MEAH).

L’ANAP a ainsi vocation à venir en appui des établissements de santé et médico-sociaux et des agences régionales de santé (ARS) pour améliorer leur performance dans le cadre de la réforme du système de santé en France”.

ANAPSYpe : Association nationale des psychologues des services de protection maternelle et infantile et des lieux d’accueil et de consultation de la petite enfance

Créée en 1986, l’Association nationale des psychologues des services de protection maternelle et infantile et des lieux d’accueil et de consultation de la petite enfance (Anapsype) s’est donnée pour mission de favoriser les échanges et les rencontres entre les psychologues travaillant dans le champ de l’accueil du jeune enfant et de sa famille. Elle se positionne dans une démarche qui consiste à éviter des dommages occasionnés à la personne du jeune enfant. Ceci en prenant soin de sa dignité, sa singularité, sa différence, en soutenant sa capacité à nouer des liens”.

En tant qu’instance d’avis technique, l’Anapsype est associée à la réflexion des pouvoirs publics sur le jeune enfant et son environnement.

 ANAS : Association Nationale des Assistants de Service social

Depuis sa création en 1944, l’Association nationale des assistants de service social (ANAS) a pour ambition de contribuer à la constitution de leur identité professionnelle et à l’organisation de la réglementation de ce métier, ainsi que d’expliciter les valeurs qui sous-tendent l’intervention des assistants de service social, en s’attachant en particulier à créer un code de déontologie.

Au-delà de sa mission de représentation des professionnels, l’association poursuit ainsi une réflexion sur leurs conditions d’exercice au sein de plusieurs commissions (déontologie, internationale, formation, travail, santé). L’ANAS édite aussi une revue trimestrielle La Revue française de service social.

 ANCCAS : Association nationale des cadres communaux de l’action sociale

L’ANCCAS a d’abord été créée sous forme d’amicale en 1947 à Grenoble, l’Amicale des directeurs, secrétaires généraux et chefs des bureaux de bienfaisance et d’aide sociale de France, avant de raccourcir cet intitulé, dès les années 50, au profit de celui d’Amicale des cadres des bureaux d’aide sociale, devenu lui-même, en 1980, Association nationale des cadres de CCAS.

La première vague de décentralisation va engendrer de profonds changements au sein de l’organisation, qui devient l’Association nationale des cadres communaux de l’action sociale et s’ouvre ainsi aux directeurs de CCAS, à leurs collaborateurs et aux directeurs de l’action sociale des villes”.

ANCRA : Association Nationale des Centres Ressources Autisme

ANCREAI : Association nationale des centres régionaux d’études, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité (CREAI)

Elle est née en 1989 pour regrouper les CREAI (centres régionaux pour l’enfance et l’adolescence inadaptées, créés en 1964, aujourd’hui centres régionaux d’études, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité) et dont elle assure ainsi la concertation et la mutualisation.

Elle assure aussi une mission de valorisation des travaux du réseau, de représentation dans différences instances nationales, de mise en place de formations en direction des conseillers techniques et réponse à des appels à projets nationaux. Depuis 2009, l’ANCREAI est structurée en trois pôles nationaux (“études, recherches et observation”, “pratiques professionnelles” et “harmonisation des outils”).

ANCV : Agence Nationale pour les Chèques Vacances

ANDASS : Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et métropoles

C’est une organisation professionnelle qui regroupe la plupart des responsables (directeurs et adjoints) des services sociaux départementaux. Au-delà d’une fonction de représentation, l’organisation poursuit, notamment, l’objectif de “mieux faire connaître les dimensions techniques et professionnelles de l’action sociale et médico-sociale des départements” et de “contribuer aux réflexions sur l’évolution des politiques sociales”. Elle publie un recueil annuel de données statistiques, intitulé L’Annuaire des données sociales et de santé des conseils généraux.

ANDEPHI : Association Nationale de Défense de Personnes Handicapées en Institution

ANDESI : Association nationale des cadres du social

Créée en 1973, l’ANDESI regroupe des dirigeants et des cadres des secteurs social, médico-social et de la santé, qu’elle a pour objectifs, selon son projet associatif, de “rassembler, former et représenter”.

Centre de formation professionnelle, elle propose notamment des formations qualifiantes au Caferuis, au Cafdes et au DEIS, en partenariat avec des universités.

ANDICAT : Association nationale des directeurs et cadres des établissements et services d’aide par le travail

Elle a été créée en 1997. Elle regroupe des professionnels du secteur médico-social ayant, ou ayant eu des responsabilités de direction ou de cadres, dans la gestion des ESAT, privés ou publics.

Elle a notamment pour ambition de promouvoir et de valoriser le statut des travailleurs handicapés ainsi que de préserver l’identité des ESAT.

ANDRH : Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines

ANECAMSP : Association nationale des équipes contribuant à l’action médico-sociale précoce

Association fondée en 1982, elle rassemble des professionnels du secteur de la petite enfance et de la famille, ainsi que des associations nationales de professionnels et de parents, telles que l’Association des paralysés de France (APF) ou l’Union nationale des associations de parents d’enfants handicapés mentaux (Unapei).

Elle contribue à l’information, à la documentation et à la formation professionnelle des personnes concernées, et agit auprès de la population et des pouvoirs publics pour les sensibiliser, et les informer sur l’intérêt de l’action médico-sociale précoce.

ANESM : Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux

Créée par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, et installée en mai de la même année, l’ANESM a pour vocation d’accompagner les établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) dans la mise en oeuvre de l’évaluation interne et externe, instituée par la loi du 2 janvier 2002″ rénovant l’action sociale et médico-sociale.

Visiter le site anesm.sante.gouv.fr

ANIL : Association Nationale pour l’Information sur le Logement

ANIRE : Association Nationale des Infirmiers Référents en EHPAD

ANMECS : Association nationale des maisons d’enfants à caractère social

Créée en 2011, l’ANMECS regroupe des établissements et services (représentés par leur directeur/trice), des personnes morales concernées par le champ d’intervention des MECS (représentées par leur président/e) et des personnes physiques intéressées par ses problématiques. Elle a pour objet d’être un interlocuteur représentatif des intérêts des MECS auprès des pouvoirs publics et des organisations concernées par ce champ d’activités.

L’association est gérée par un conseil d’administration de 28 membres comprenant ses fondateurs (comité de pilotage des 1ère rencontres nationales “Demain les MECS” organisées à Bordeaux en mars 2011), l’association Andesi, le Creahi Aquitaine et des administrateurs choisis pour un mandat de trois ans par l’assemblée générale de l’Anmecs, qui se réunit chaque année et élit son bureau.

ANNEXES : En référence à la loi de 1975, elles définissent les structures des établissements, par rapport au public reçu :

Annexe 24 (XXIV)       : Déficience intellectuelle

Annexe 24 TCC           : Trouble du Caractère et du Comportement

Annexe 24 bis              : Déficience motrice

Annexe ter                   : Polyhandicapés

Annexe quater              : Déficience auditive

Annexe quinquies         : Déficience visuelle

ANOTPEI : Association Notariale des Parents d’Enfants Inadaptés

ANPASE : Association nationale des professionnels et acteurs du sanitaire, social et médico-social pour l’enfance et la famille

L’ANPASE est née en 1962, à Lyon, à l’initiative d’une poignée de directeurs de foyers de l’enfance qui souhaitaient se doter d’une structure de représentation et de réflexion.

L’association a aujourd’hui pour objectif « de concourir à l’amélioration de la qualité de l’aide et de la protection apportées aux enfants, aux familles et à toute personne en difficultés graves ».

Plus précisément, elle entend regrouper les professionnels, contribuer à leur organisation, mettre en oeuvre des actions de recherche et développer des sessions de formation et de perfectionnement. Actuellement, elle compte environ 300 adhérents.

 ANPF : Association nationale des placements familiaux

L’ANPF a été créée, en 1988, à l’initiative de professionnels qui souhaitaient regrouper les praticiens du placement familial, pour enfants, adolescents et jeunes majeurs dans le souci de développer la réflexion sur les pratiques.

Ses adhérents sont aussi bien des personnes physiques que des associations et des services intervenant dans le champ du placement familial. Elle regroupe une centaine de membres institutionnels et un peu plus de cent personnes physiques (assistants familiaux, éducateurs spécialisés, assistants sociaux, psychologues, chefs de services, directeurs, etc.).

ANRAS : Association Nationale de Recherche et d’Actions Solidaires

ANRH : Association pour l’insertion et la réinsertion professionnelle et humaine des handicapés

ANSP : Chargée de promouvoir le développement et la qualité du secteur des services à la personne, l’Agence Nationale des Services à la Personne est un établissement public administratif, créée par le décret du 14 octobre 2005, en application de la loi du 26 juillet 2005. Elle est placée aujourd’hui sous la tutelle du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi.

ANTISF : Association nationale des techniciens (nes) de l’intervention sociale et familiale

Fondée en 1968, l’ANTISF regroupe les travailleuses familiales, quel que soit leur organisme employeur. Dénommée à l’origine Association nationale des travailleuses familiales (ANTF), elle prend le nom d’ANTISF suite au décret du 9 septembre 1999 relatif à la formation et l’emploi de TISF modifiant le décret du 15 février 1974 relatif à la formation et à l’emploi de travailleuse familiale.

 ANTSG : Association nationale des travailleurs sociaux pour le développement du travail social avec les groupes

L’ANTSG a été créée en 1982 par plusieurs professionnels formés à cette méthodologie d’intervention. Ils se sont regroupés afin de légitimer cette pratique et de la faire connaître.

Arrivé d’Amérique du Nord dans les années soixante, le travail social avec les groupes s’intéresse avant tout aux difficultés propres à un territoire ou tente de trouver des solutions pour un groupe d’individus rencontrant les mêmes difficultés. L’autonomie, l’avis et le libre choix de l’usager sont très importants dans cette pratique.

AOM : Autorités Organisatrices de Mobilité

AOT : Autorités Organisatrice de Transport

AP : Atelier Protégé.

Unité économique de production intégrée dans l’économie de marché, permettant à des travailleurs handicapés d’exercer une activité professionnelle salariée dans des conditions adaptées à leur handicap. Les ateliers protégés sont accessibles aux travailleurs handicapés dont la CDAPH a estimé la capacité de travail égale ou supérieure au tiers de celle d’un travailleur valide. Les travailleurs handicapés ont un statut de salarié. Le Code du travail leur est applicable. Ils bénéficient des prestations de sécurité sociale et de l’assurance chômage. Le salaire ne peut être inférieur à 35 % du SMIC. La garantie de ressource s’élève au minimum à 90 % du SMIC. Les AP s’autofinancent. L’Etat verse une subvention.

APA : Allocation Personnalisée d’Autonomie

ou

Accompagnement des Personnes Agées

L’APA remplace la Prestation Spécifique Dépendance (PSD) depuis le 1er Janvier 2002.

L’APA est une prestation destinée aux personnes en perte d’autonomie âgées de 60 ans et plus. Cette allocation universelle est destinée à permettre à ces personnes de recourir aux aides dont elles ont besoin pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie courante, et ce, qu’elles demeurent à domicile ou en établissement. Elle peut ainsi permettre de couvrir les dépenses de toute nature.

APA : Activité Physique Adaptée

APAD : Assistance Pédagogique A Domicile

ou

En Attente de Places ADaptées

APAHF : Association Pour l’Aide au Handicap au sein du ministère des Finances

APAJH : Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés

Créée en 1962, l’APAJH regroupe 90 associations départementales, et accompagne ainsi quelque 32 000 personnes en situation de handicap au sein de son réseau de 600 établissements et services, gérés soit directement par la Fédération, soit par ses associations adhérentes. Les activités gestionnaires de la Fédération des APAJH mobilisent environ 14 000 salariés.

Elle a par ailleurs participé au développement de la première enseigne nationale de services à la personne pour toutes les situations de handicap, Handéo, et a créé, avec Handicap International, un Observatoire des familles en situation de handicap (OFSH) ; elle gère enfin un centre de formation.

APEDYS : Association de Parents d’Enfants DYSlexiques

APEI : Association de Parents et d’Amis de Personnes (Inadaptés) ou handicapées mentales

Association locale de parents et amis de personnes handicapées mentales membre de l’Unapei.

APEMH : Association de Parents d’Enfants Mentalement Handicapés

APEM-T21 : Association de Parents d’Enfants Mentalement atteint de la Trisomie 21

APES : Association des Parents d’Enfants Sourds

APF : Association des Paralysés de France

Créée en 1933 à l’initiative de quatre victimes de la poliomyélite, l’Association des paralysés de France (APF) poursuit toujours, aujourd’hui, son combat pour une participation pleine et entière des personnes en situation de handicap et leur famille dans la société.

Se présentant à la fois comme un mouvement revendicatif” et “une association de gestion de services et d’établissements médico-sociaux”, l’APF oriente ses revendications principalement sur les quatre domaines de l’accessibilité des lieux publics et des transports, de l’éducation et de la scolarité, de l’emploi et du droit à la compensation du handicap. Organisation nationale, l’APF est présente sur tout le territoire à travers 97 délégations départementales relayées au niveau local par un réseau de correspondants.

AP-HP : Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

APHPP : Association nationale pour la Prise en compte du Handicap dans les politiques Publiques et Privées

(APHPP, à ne pas confondre avec l’association des hôpitaux de Paris !)

API : Habitat Accompagné, Partagé et Inséré

API : Association des Psychiatres de secteur Infanto-juvénile

API : Allocation de Parent Isolé

L’allocation de parent isolé est la principale prestation d’assistance qui vise les familles monoparentales. Une personne est considérée comme parent isolé si :

  • elle est célibataire, veuf ou veuve, divorcé(e), séparé(e) de droit ou de fait, ou abandonné(e) et si elle élève seul(e) son enfant ou ses enfants, depuis moins de 18 mois ;
  • elle est seule et enceinte.

APIASS : Association professionnelle des inspecteurs de l’action sanitaire et sociale

L’APIASS regroupe des inspecteurs de l’action sanitaire et sociale, mais aussi les membres du corps des personnels supérieurs des affaires sanitaires et sociales et les actuels élèves de la filière IASS de l’Ecole nationale de santé publique (ENSP).

Créée en 1991, l’association s’est fixée pour objet de :

– valoriser l’identité et la culture professionnelles des inspecteurs de l’action sanitaire et sociale ;

– participer à l’élaboration des politiques sanitaires et sociales et à l’évaluation des actions de formation des membres du corps ;

– développer les échanges avec les autres métiers du champ sanitaire et social ;

– défendre et promouvoir les intérêts du corps.

APL : Aide Personnalisée au Logement.

C’est une prestation familiale versée par la CAF. Peuvent prétendre à une APL les personnes qui ont obtenu un Prêt aidé pour l’accession à la propriété (PAP), un Prêt conventionné (PC) ou un Prêt d’accession sociale (PAS) lorsqu’elles accèdent à la propriété ou occupent un logement conventionné s’il s’agit d’une location. L’APL est attribuée au titre de la résidence principale. Le cumul avec une Allocation de logement familial (ALF) ou social (ALS) est impossible.

APP : Allocation de Présence Parentale

APPARTH : Association Pour la Promotion, l’Accompagnement et le Reclassement des Travailleurs Handicapés

APPAS : Association Pour la Promotion de l’Accompagnement Sexuel des personnes handicapées

APPEA : Association francophone de Psychologie et Psychopathologie de l’Enfant & l’Adolescent

APSA : Activités Physiques et Sportives Adaptées

APV : Aide aux Projets Vacances

La vocation du dispositif des aides aux projets vacances est de permettre aux personnes en situation de fragilité sociale et économique (familles notamment monoparentales, jeunes, adultes isolés et personnes en situation de handicap) de construire leur projet vacances, avec un accompagnement social. L’ANCV met en place 3 types d’aides :

Les aides aux projets vacances (APV) : Les aides aux projets vacances sont des aides à la personne versées sous forme de Chèques-Vacances. Leur vocation est de permettre aux personnes en situation de fragilité sociale et économique (familles notamment monoparentales, jeunes, adultes isolés et personnes en situation de handicap) de construire leur(s) premier(s) projet(s) de vacances, en lien avec un référent social, salarié ou bénévole.Les partenaires de l’ANCV dans ce programme positionnent ainsi les vacances comme un support d’intervention complémentaire au service d’une démarche d’insertion sociale, d’animation socioculturelle ou socioéducative

  • Au-delà du séjour en lui-même, qui constitue la consécration du projet, l’accompagnement social avant, pendant et après le séjour joue un rôle fondamental pour favoriser l’émergence d’effets psycho-sociaux (consolidation des liens sociaux et / ou familiaux, remobilisation par la mise en projet des individus, renforcement de compétences, aptitudes et savoir-être transférables, …)
  • Les aides aux projets vacances ne s’adressent ni aux particuliers ni aux associations locales non fédérées. L’Agence s’appuie sur des organismes à vocation sociale ou médico-sociale qui animent un réseau de structures sur le territoire.

Les aides d’appui (AA) : Au travers des aides d’appui, l’ANCV soutient les actions :

  • dont l’objectif vise à favoriser l’accès aux vacances ou aux loisirs de publics qui en sont exclus
  • qui concourent aux politiques sociales et éducatives de l’Etat (affaires sociales, ville, jeunesse et sports…) et qui s’appuient sur les vacances ou les temps libres.

Les actions soutenues permettent :

  • de maintenir et / ou développer le service rendu aux bénéficiaires, sur le plan qualitatif ou quantitatif : information, accompagnement, montage de dispositifs d’aides…
  • d’apporter un concours financier à un dispositif de soutien au départ en vacances mis en place par un organisme public.

Ces actions doivent : être financées partiellement par l’organisme demandeur lui-même sur ses fonds propres, bénéficier du soutien d’autres bailleurs.

Les aides à la pratique sportive (APS) : La pratique sportive a d’incontestables vertus sociales et éducatives. L’Agence soutient les séjours sportifs de vacances, notamment pour le public « jeunes » et « personnes en situation de handicap »

ARAM : Allocation Représentative d’Aide Ménagère

ARAMIS : Association pour la Réflexion, l’Action, le Mouvement et l’Initiative Sociale

ARAPI : Association pour la Recherche sur l’Autisme et la Prévention des Inadaptations

ARFASS : Association Régionale pour la Formation par l’Apprentissage aux métiers du Secteur Sanitaire et Social

(CFA ARFASS : Centre de formation des apprentis de l’ARFASS)

ARFIE : Association de Recherche et de Formation sur l’Insertion en Europe

ARH : Agence Régionale de l’Hospitalisation

ARIA : Association Régionale pour l’Insertion et l’Accompagnement des personnes en difficulté

ARPPA : Association pour la Recherche et la Promotion d’une Politique de l’Association

ARS : Agence Régionale de Santé

Créées par la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, les ARS ont pour objet d’unifier et de piloter les politiques de santé à l’échelle d’une région, pour en améliorer l’efficacité. L’ARS Bretagne met en œuvre la politique régionale de santé, en coordination avec les partenaires et en tenant compte des spécificités de la région et de ses territoires. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace.

Agence Régionale de Santé :

PSRS : Plan Stratégique Régional de Santé

               PRS : Programme Régional de Santé

               CRSA : Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie

               Conseil de Surveillance

               Conférences de Territoire

               Commission de Sélection d’Appels à Projets

ARS DT29 : Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale du Finistère

ARSEAA : Association Régionale pour la Sauvegarde de l’Enfant, de l’Adolescent et de l’Adulte

ARSLA : Association pour la Recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique

ARTSI : Association du réseau des travailleurs sociaux indépendants

Créée en avril 1999, l’ARTSI s’est donnée pour objectif de promouvoir et défendre le statut et l’exercice de la pratique des professionnels déclarés travailleurs indépendants. Même si elle a pour vocation de rassembler aussi bien les assistants sociaux que les éducateurs spécialisés, les conseillers en économie sociale et familiale, les conseillers du travail, elle réunit principalement des assistantes de service social.

 AS Domicile : Aide et Soins à Domicile

L’Association “As Domicile” a pour objet de proposer à toute personne, quel que soit son âge, qu’elle soit bien portante, handicapée ou vieillissante, un accompagnement à domicile qui lui permette de vivre une vie décente, la plus normale possible dans le respect de sa dignité. As Domicile intervient sur tout le territoire des 28 communes de Morlaix-Communauté.

ASA : Action Sociale des Armées

ASCO : Assistant de SCOlarisation

ASDEU : Autisme Spectrum Disorders in the European Union

ASE : Aide Sociale à l’Enfance

ASEH : Aide à la Scolarisation des Elèves Handicapés

Les ASEH sont des personnels particulièrement mobilisés à l’école maternelle pour optimiser l’évaluation des besoins de l’élève handicapé. En amont de l’aide que pourrait apporter un Auxiliaire de vie scolaire (AVS) en matière d’apprentissage, l’Aide à la scolarisation des élèves handicapés à l’école maternelle doit permettre de garantir l’attention particulière dont ces jeunes ont besoin.

ASEH-i : Aide à l’accueil et à la Scolarisation des Elèves Handicapés (aide individualisée)

ASEI : Association pour la Sauvegarde de l’Enfance Invalide

ASFHA : Association nationale des Soeurs et Frères de personnes HAndicapées

ASH : Aide Sociale à l’Hébergement

ou

Adaptation Scolaire et scolarisation des élèves Handicapés

ASI : Allocation Supplémentaire d’Invalidité

L’ASI s’adresse, sous condition de ressources, aux personnes invalides (réduction d’au moins deux tiers de leur capacité de travail ou de gain) résidant en France et percevant l’une des allocations suivantes : pension d’invalidité, retraite de réversion, pension de vieillesse de veuf, retraite anticipée (pour longue carrière ou travailleur handicapé) ou retraite pour pénibilité.

ASLL : Accompagnement Social Lié au Logement

ASPA : Allocation de Solidarité aux Personnes Agées

Si vous disposez de faibles revenus, l’Aspa est une allocation qui vous permet d’assurer un niveau minimum de ressources. Son montant dépend de vos ressources et de votre situation familiale (seul ou en couple).

ASPERANSA : Association pour la Sensibilisation à la Protection, l’Éducation et la Recherche sur l’Autisme, et Notamment le Syndrome d’Asperger.

ASS : Allocation de Solidarité Spécifique

L’ASS est attribuée aux personnes ayant épuisé leurs droits au chômage sous conditions d’activité antérieure et de ressources. Elle peut être versée à taux plein ou à taux réduit et peut être maintenue en cas de reprise d’activité.

ASSAD : Association de Services et de Soins A Domicile

Assistant d’éducation : voir AVS

ASSO : Association Social Services Ouest

Association tutélaire :

Ces associations assurent la protection juridique des majeurs dont la famille n’est pas en mesure de le faire. Animées elles aussi par des parents, les associations tutélaires sont fondées sur l’idée d’entraide et de service et jouent un rôle de conseil en matière de protection juridique auprès des familles et associations gestionnaires d’établissements médico-sociaux.

Assurance maladie :

C’est un système d’assurance établi par la loi qui permet d’apporter les soins nécessaires à l’assuré ainsi qu’aux membres de sa famille en cas de maladie ou d’accident. Il permet également de bénéficier d’indemnités journalières lorsque l’assuré est dans l’impossibilité de continuer ou de reprendre son travail. L’assurance maladie finance la quasi-totalité des établissements et services pour enfants handicapés.

ASV : Adaptation de la Société au Vieillissement

AT : Accueil Temporaire

ou

Assistance Technique

ATAE : Association Les Genêts d’Or – Trigon (Rép. Tchèque) – Afpe (France) – Epta (Italie) : Regroupement associatif européen.

ATAH : Accueil temporaire pour adulte handicapé

ATEH : Accueil temporaire pour enfant handicapé

Atelier protégé : Les ateliers protégés étaient des unités de production qui embauchaient des personnes reconnues travailleurs handicapés et orientées par la CDAPH vers le travail en milieu protégé. Ils avaient pour mission de favoriser, si possible, l’accession des travailleurs handicapés au milieu ordinaire de travail. Depuis la loi du 11 février 2005, ils ne relèvent plus du secteur médico-social et sont devenus des Entreprises Adaptées.

ATI : Association Tutélaire des Inadaptés

ATIH : Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation

ATMP : Association Tutélaire des Majeurs Protégés

ATP : Association Tutélaire de Ponant

ATSEM : Agent Spécialisé des écoles Maternelles

Les agents spécialisés des écoles maternelles sont chargés de l’assistance au personnel enseignant pour la réception, l’animation et l’hygiène des très jeunes enfants ainsi que de la préparation et la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant directement à ces enfants.

Autisme :

L’autisme est défini par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme un trouble du développement précoce dans lequel la communication et les interactions sociales réciproques sont perturbées ; la personne autiste peux manifester des intérêts restreints et/ou s’adonner à des activités stéréotypées et répétitives. La plupart du temps, ce syndrome est repéré chez des enfants âgés de moins de trois ans. Il se caractérise par une très grande diversité de tableaux cliniques de gravité variable.

Face aux formes plus ou moins sévères présentées par ce handicap et face à la diversité des pathologies rencontrées, certains spécialistes préfèrent parler de troubles autistiques ou encore d’autismes.

L’autisme et les troubles qui lui sont apparentés constituent un ensemble de syndromes regroupés sous le terme de « Troubles envahissants du développement » (TED).

Ces syndromes sont caractérisés par un déficit des interactions sociales, des problèmes de communication et des perturbations des intérêts et des activités. Ils peuvent entraver le développement de l’enfant et engendrer, sa vie durant, des handicaps sévères et lourds de conséquences pour lui-même et sa famille. Ainsi, les personnes qui en sont atteintes peuvent-elles être empêchées de communiquer normalement, de comprendre les relations sociales.

Autonomie : L’autonomie est définie par la capacité à se gouverner soi-même. Elle présuppose la capacité de jugement, c’est-à-dire la capacité de prévoir et de choisir, et la liberté de pouvoir agir, accepter ou refuser en fonction de son jugement. Cette liberté doit s’exercer dans le respect des lois et des usages communs. L’autonomie d’une personne relève ainsi à la fois de la capacité et de la liberté.

AVH 29 : Association Valentin Hauy 29

AVMA : Association de Vacances de la Mutualité Agricole

AVP : Aide à la Vie Partagée

Le gouvernement a mis en place une nouvelle aide financière pour développer les programmes d’habitat inclusif qui se substituera au forfait habitat inclusif (FHI). L’APV devrait être testée dans 60 départements et faire sortir de terre 600 programmes permettant d’héberger entre 5 et 8 personnes en situation de handicap

AVPF : Assurance Vieillesse gratuite des Parents au Foyer

L’AVPF permet d’affilier gratuitement au régime général de l’assurance vieillesse le parent qui assume la charge d’un enfant ou d’un adulte handicapé. Il bénéficiera ainsi, à l’âge de la retraite, d’une pension de vieillesse. Certaines conditions doivent être remplies. Cette affiliation peut concerner, en premier lieu, la personne qui a à sa charge un enfant handicapé (présentant un taux d’incapacité  de 80 %, âgé de moins de 20 ans et non admis en internat). Peut également être affiliée la personne qui assume au foyer familial la charge d’une personne handicapée adulte (ayant aussi un taux d’incapacité d’au moins 80 % et pour laquelle le maintien à domicile est reconnu souhaitable par la CDAPH). Une activité en ESAT exercée par la personne handicapée n’est toutefois pas incompatible avec l’affiliation du parent qui en a la charge.

Attention ! Cette affiliation n’est pas rétroactive. Bien qu’elle soit, en principe, effectuée à la diligence des CAF ou des CDAPH, nous vous conseillons vivement d’en présenter vous-même la demande ou de vérifier que vous êtes effectivement affilié.

AVS : Auxiliaire de Vie Scolaire (Voir AESH)

C’est une personne qui assure un accompagnement auprès des élèves handicapés au sein d’une classe ordinaire. L’AVS a pour mission de permettre à l’enfant handicapé de trouver sa place et son statut d’écolier dans sa classe comme dans la vie de l’école mais aussi de permettre à l’enseignant, à ses camarades et à toute l’école de l’accueillir dans les meilleures conditions. Au regard de ces missions, on distinguera quatre fonctions :

  1. Fonction d’accompagnement dans les actes de la vie quotidienne ;
  2. Fonction de socialisation favorisant l’intégration des enfants, adolescents ou jeunes adultes dans la vie sociale (scolaire, familiale…) ;
  3. Fonction éducative visant le développement de l’autonomie et des capacités d’apprentissage de l’élève ;
  4. Fonction de communication liée à la gestion des relations avec les différents partenaires du projet individuel d’intégration.

AVS-co : Auxiliaire de vie scolaire collectif

Dans les structures de scolarisation collective (CLIS ou UPI), l’hétérogénéité des groupes et la complexité des actions éducatives et pédagogiques nécessaires à la réussite des projets de scolarisation peuvent rendre souhaitable auprès des enseignants la présence d’un autre adulte susceptible de leur apporter une aide : ce sont des Auxiliaires de vie « collectifs » qui assurent cette mission.

AVS-I  : Auxiliaire de vie scolaire individualisé

La Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées peut décider, après évaluation des besoins de l’enfant, d’attribuer un temps d’accompagnement pour la scolarisation de l’élève handicapé : c’est un Auxiliaire de vie scolaire individuel qui assure cette mission.

B

BAD : Branche de l’Aide à Domicile

BAPC : Budget annexe de l’Activité de Production et de Commercialisation (Activité commerciale des ESAT)

BBC : Bâtiment Basse Consommation

BFR : Besoin en Fonds de Roulement

Bilan fonctionnel : Examen du « fonctionnement » d’une personne, de ses comportements et capacités.

Bilan somatique : Examen de tout ce qui est relatif au corps.

Bilan métabolique : Examen de tout ce qui concerne les échanges dans l’organisme ( les processus complexes et incessants de transformation de matière et d’énergie par la cellule ou l’organisme, au cours des phénomènes d’édification et de dégradation organiques).

BMAF : Base mensuelle des allocations familiales

BMH : Brest Métropole Habitat

BOE : bénéficiaire de l’Obligation d’Emploi.

BOFIP : Bulletin Officiel des FInances Publiques

BP : Budget Prévisionnel

BPAC : Budget annexe de l’Activité de Production et de Commercialisation (ESAT)

BPAS : Budget Principal de l’Activité Sociale (Financement Etat des ESAT)

BVS : Bourse Solidarité Vacances

C

CA : Conseil d’Administration

ou

Contrat d’Avenir

CAA : Communication Augmentative et Alternative

CAARUD : Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour Usagers de Drogues

CAE : Contrat d’Accompagnement vers l’Emploi

CAEI : Certificat d’Aptitude à l’Enseignement des Enfants Inadaptés (a précédé le CAPSAIS)

CAESC : Comité Académique d’Education à la Santé et à la Citoyenneté

CAF : Capacité d’AutoFinancement

ou

Caisse d’Allocations Familiales

C’est l’organisme qui assure le versement des prestations familiales telles que la PAJE, l’AEEH, l’AAH …

CAFERIUS  : Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale

Ces professionnels, en responsabilité d’une unité de travail assurent l’encadrement d’une équipe et des actions directement engagées auprès des usagers. Ils pilotent l’action dans le cadre des projets de service. Intermédiaires entre direction et équipes, ils sont en position d’interface dans les organisations, ce qui leur confère un rôle essentiel pour la mise en œuvre des réponses aux besoins des usagers. Cette formation leur permet d’acquérir des compétences dans les domaines :

  • de la conception et de la conduite de projets d’unité ou de service
  • de l’expertise technique
  • du management d’équipe
  • de l’organisation du travail, de la gestion administrative et budgétaire d’une unité ou d’un service
  • de la communication et de la gestion de partenariats
  • de l’évaluation et du développement de la qualité.

CAFAD : Certificat d’Aptitude aux fonctions d’Aide à Domicile

CAJ : Centre d’Accueil de Jour

Centre de loisirs et d’intégration. Fonctionne en externat seulement 5 jours par semaine. Il accueille des adultes ne pouvant travailler en CAT, mais qui ne relèvent ni d’une MAS, ni d’un centre hospitalier spécialisé.

CAMP : Centre d’Accueil Médico-Psychologique

CAMSP : Centre d’Action Médico-Sociale Précoce

C’est un établissement qui a pour objet le dépistage et le traitement des enfants de moins de 6 ans atteints de handicap en vue d’une adaptation sociale et éducative dans leur milieu de vie. Il exerce des actions préventives spécialisées, et mène une action de conseil et de soutien des familles dans les soins et l’éducation spécialisée requis par l’état de l’enfant.

CAOA : Commission d’Admission, d’Orientation et d’Appel des LGO

CAP : Certificat d’Aptitude Professionnelle

Cap Emploi : Le Cap Emploi est une structure financée par les fonds de l’AGEFIPH et qui a pour vocation d’aider les travailleurs handicapés dans leur maintien et leur recherche d’emploi tout en assurant le suivi de leur placement. Sa mission peut également être remplie par des EPSR (Equipe de Préparation et de Suite au Reclassement) ou des OIP (Organisme d’insertion et de placement).

CAPEB : Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

CAPH 29 : Collectif des Associations de Personnes Handicapées du Finistère.

Encore dénommé simplement « Collectif ».

Le Collectif des Associations de Personnes Handicapées du Finistère, CAPH 29, est un outil de coordination qui offre aux associations adhérentes, les moyens de :

  • Leur représentation et celle des personnes handicapées qu’elles représentent et défendent ;
  • Leur participation aux travaux des pouvoirs publics, ou tout autre organisme et dispositifs, comme inscrit dans la loi ;
  • Une veille de la bonne application des textes relatifs aux personnes handicapées ;
  • Des propositions d’améliorations des politiques publiques de la qualité des services destinées aux personnes handicapées.

CAPSAIS : Certificat d’Aptitude aux Actions Pédagogiques Spécialisées d’Adaptation et d’Intégration Scolaire

CARSAT : Caisse d’Assurance Retraite et de la SAnté au Travail

Carte d’invalidité : Cette carte est attribuée aux personnes handicapées ayant un taux d’incapacité reconnu par la CDAPH au moins égal à 80 %. Elle ouvre droit à certains avantages, notamment fiscaux (majoration du quotient familial, abattement sur le revenu imposable).

Carte de Station Debout Pénible : La carte de station debout pénible, souvent appelée « carte verte », a été renommée par la loi du 11 février 2005 : carte priorité pour personne handicapée.

Carte Européenne de Stationnement : La Carte Européenne de Stationnement permet de stationner sur les emplacements réservés aux handicapés en l’apposant sur le pare-brise du véhicule. Elle remplace les macarons GIC et GIG et son attribution est fondée sur la mobilité pédestre de la personne et sur son autonomie dans ses déplacements (arrêté du 13 mars 2006). La demande doit être effectuée auprès de la MDPH et sera instruite par la CDAPH. Elle est délivrée par le préfet.

Carte priorité pour personne handicapée : Elle est délivrée par la CDAPH à toute personne atteinte d’une incapacité inférieure à 80 % rendant la station debout pénible. Cette carte de couleur mauve permet d’obtenir :

– une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et salles d’attente ainsi que dans les établissements et les manifestations accueillant du public

– une priorité dans les files d’attente

La demande est à effectuer auprès de la MDPH et elle est attribuée pour une période déterminée (période renouvelable).

CASF : Code de l’Action Sociale et des Familles

La plupart des règles (lois et décrets) concernant les personnes handicapées ont été intégrées dans le CASF. La partie législative (votée par le Parlement) comprend les articles commençant par la lettre L. (exemple : article L.312-1 CASF), alors que pour la partie règlementaire (adoptée par le Gouvernement), les articles commencent par la lettre R. (exemple : R.146-16 CASF) ou par la lettre D. (exemple : D.245-5 CASF). Le CASF fait l’objet de publications régulières (éditions Dalloz ou Litec) et il est consultable gratuitement sur le site Légifrance où il est régulièrement mis à jour.

CAT : Centre d’Aide par le Travail : voir ESAT

C’est une structure médico-sociale qui accueille des travailleurs handicapés qui ne peuvent exercer une activité professionnelle, momentanément ou durablement, dans le secteur ordinaire de travail ou dans une entreprise adaptée. Depuis la loi du 11 février 2005, il est dénommé ESAT.

CATTP : Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel

Le CATTP est un lieu de soins intégré au quartier, un lieu de dialogue et d’écoute, de réflexion et d’expression, de rencontre. Le CATTP vise à maintenir ou à favoriser une existence autonome par des actions de soutien et de thérapeutique de groupe. Sa mission est définie par l’arrêté législatif du 14 mars 1986 du code de la Santé publique.

CCAH : Comité de Coordination de l’Action en faveur des personnes Handicapées

Le comité national coordination action handicap est une association reconnue d’utilité publique fondée en 1971. Il regroupe des groupes de protection sociale, des associations nationales du secteur handicap, des mutuelles, des entreprises et comités d’entreprise. Il a pour objectif de changer le regard porté sur le handicap et d’autre part de favoriser l’intégration des personnes handicapées dans la société.

CCAPEX : Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions locatives

CCAPH : Commission des Droits et de l’’Autonomie des Personnes Handicapées

La CCAPH a été créée par la loi du 11 février 2005. Elle succède ainsi à la CDES et à la COTOREP depuis le 1er janvier 2006 et siège au sein des MDPH. Elle prend les décisions relatives à l’ensemble des droits de la personne handicapés, notamment en matière d’attribution de prestations et d’orientation.

CCAS : Centre Communal d’Action Sociale.

ou

Commission Centrale d’Aide Sociale

Ce centre reçoit toutes les demandes d’aide sociale. Il met en œuvre la politique d’aide sociale de la commune et peut créer et développer les services les plus variés : crèches, haltes-garderies, services d’aide à domicile … pour y recourir, adressez-vous à votre mairie.

CCDSA : Commission consultative de sécurité et d’accessibilité

CCE : Comité Central d’Entreprise

CCFC : Commission Centrale de Formation Continue

CCIA : Commission Communale et Intercommunales d’Accessiblilité

CCMR : Centre de Compétence des Maladies Rares

CCN : Comité Consultatif National

CCN 66 : Convention Collective Nationale 15 mars 1966

CCNE : Comité National Consultatif Ethique

CCPE : Commission de Circonscription de l’Enseignement Préélémentaire et Elémentaire

CCR : Comité Consultatif Régional

CCSD : Commission de Circonscription du Second Degré

CCVS : Conseil Central de la Vie Sociale

CD : Conseil Départemental

CDA : Commission des Droits et de l’Autonomie.

Elle est présidée par un Conseiller départemental. Elle réunit des représentants du département, de l’état, des usagers. Elle élabore le plan de compensation du handicap.

CDAJE : Commission Départementale d’Accueil des Jeunes Enfants

CDAPH : Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées.

Au sein de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) prend les décisions relatives à l’ensemble des droits de la personne handicapée, sur la base de l’évaluation réalisée par l’équipe pluridisciplinaire et du plan de compensation proposé. Cette Commission est notamment compétente pour apprécier le taux d’incapacité de la personne handicapée, attribuer la prestation de compensation, reconnaître la qualité de travailleur handicapé, se prononcer sur les mesures facilitant l’insertion scolaire, etc.

CDAS : Commission ou Centre Départemental d’Action Sociale

CDCA Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie

C’est une nouvelle instance de démocratie locale qui concerne à la fois les personnes âgées et handicapées. Ils remplacent 2 instances qui existaient jusqu’à maintenant pour chacun des publics : les conseils départementaux consultatifs des personnes handicapées (CDCPH) et les comités départementaux des retraités et personnes âgées (CODERPA).

Le CDCA est présidé par le président du conseil départemental; il est composé de représentants des personnes âgées et des personnes handicapées, mais aussi de représentants des acteurs en relation avec celle-ci (public ou privé, entreprises, associations,…) Les CDCA ont pour mission d’assurer la participation des personnes âgées et des personnes handicapées à l”élaboration et à la mise en œuvre des politiques de l’autonomie à l’échelle du département. Le CDCA reprend et complète les missions du CDCPH

CDCPH : Comité Départemental Consultatif des Personnes Handicapées (= fusion COTOREP, adultes + CDES, enfants)

Composé d’un maximum de 30 membres et présidé par le préfet et le président du conseil départemental, le CDCPH doit donner un avis ou être force de propositions en ce qui concerne les orientations de la politique du handicap. Pour un tiers, il doit être composé de membres d’associations, désignés par le préfet, représentant les personnes en situation de handicap et leurs proches. À partir de 2017 il va céder la place au CDCA.

CDD : Contrat à Durée Déterminée

CDE : Comité de Direction Elargi

CDEF : Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille

CDES : Commission Départementale d’Education Spéciale

Elle était chargée de prendre les décisions adaptées à l’égard des enfants et des adolescents handicapés. Depuis la loi du 11 février 2005, elle a été remplacée et regroupée avec la COTOREP en une seule instance décisionnelle: la CDAPH.

CDHP : Commission Départementale des Hospitalisations Psychiatriques

CDI : Contrat à Durée Indéterminée

CDOEA : Commission Départementale d’Orientation vers les Enseignements Adaptés du 2nd degré

La commission examine les dossiers des élèves pour lesquels une proposition d’orientation vers des enseignements adaptés (SEGPA ou EREA) a été transmise par l’école ou l’établissement scolaire ou une demande d’admission formulée par leurs parents ou leur représentant légal, à l’exclusion des élèves qui ont fait l’objet d’une décision de la commission mentionnée à l’article L. 146-9 du code de l’action sociale et des familles. Les parents ou le représentant légal des élèves concernés sont invités à participer à l’examen de la situation de leur enfant. La commission émet un avis sur ces propositions et ces demandes.

CDOMSP : Commission Départementale de l’Organisation et de la Modernisation des Services Publics.

CDPH : Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées

CDR : Comité de Direction Restreint

CDSF : Collectif Des Sourds du Finistère : diffusion de la langue des signes française dans le Finistère

CDTD : Centre de Distribution de Travail à Domicile

Le Centre de distribution de travail à domicile est une Entreprise adaptée (EA) dont la spécificité est de procurer aux travailleurs handicapés des travaux manuels ou intellectuels à effectuer à domicile (voir EA).

CDTHED : Comité pour le Droit au travail des Handicapés et l’Egalité des Droits

CE : Comité d’Entreprise

CEC : Contrat Emploi Consolidé

CEDIAS-MUSEE SOCIAL : Centre d’études, de documentation, d’information et d’action sociales – Musée social

Issu de la fusion, en 1963, du Musée social et de l’Office central des oeuvres de bienfaisance (OCOB), datant respectivement de 1894 et de 1890, le CEDIAS-MUSEE SOCIAL se définit aujourd’hui comme “une fondation dont la mission est la réflexion sur les actions sociales et les grands problèmes sociaux en favorisant les études, les échanges, l’information et la documentation. Il dispose d’une bibliothèque dotée d’un important fonds documentaire, édite la revue trimestrielle Vie sociale et d’autres publications spécialisées, anime le Réseau histoire du travail social (RHTS), créé en 1989, et organise régulièrement des conférences-débats, des journées d’études, des colloques et des séminaires.

CEFI-Psy : Comité d’Etudes des Formations Infirmières et des Pratiques en Psychiatrie

CEGES : Conseil des entreprises et groupements de l’économie sociale

Le CEGES a été dissous.

Voir Chambre française de l’économie sociale et solidaire (ESS France).

CEHB : Comité d’Entente Handicap Bretagne

CEMEA : Centre d’Entraînement aux Méthodes Éducatives Actives

Association reconnue d’utilité publique et habilitée par plusieurs ministères, les CEMEA ont été créés en 1937 par une poignée d’éducateurs et de pédagogues. Objectif : défendre les valeurs de l’éducation nouvelle et de l’éducation populaire dans une visée de transformation des institutions.

A côté de son activité de formation d’animateurs (BAFA et BAFD), l’organisation est aussi engagée dans la formation de travailleurs sociaux. Les CEMEA notamment celle des éducateurs spécialisés. Les CEMEA gèrent ainsi directement quatre centres de formation en Ile-de-France, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Ils s’intéressent également, de longue date, au champ de la santé mentale. Enfin, ils mènent, parallèlement, une activité d’édition avec trois revues pédagogiques, des ouvrages et des films vidéo.

Outre leur siège national, les CEMEA comportent plus de trente structures régionales qui gèrent l’ensemble des activités locales de formation et assurent un service de placement. Elles développent notamment des expérimentations et des recherches-actions.

CERAH : Centre d’Etude et de Recherche sur l’Appareillage des Handicapés

CESAP : Comité d’étude, d’Education et de Soins Auprès des Personnes polyhandicapées

CESE : Conseil Economique Social et Environnemental

Créé dans le cadre de la Constitution de 1958, le Conseil économique et social (CES), devenu Conseil économique, social et environnemental (CESE) suite à la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République, est la troisième assemblée constitutionnelle de la République. Il favorise le dialogue entre les différentes composantes de la société civile organisée et qualifiée en assurant l’interface avec les décideurs et les décideuses politiques. Saisi par le gouvernement ou par lui-même, ses avis, rapports et études sont transmis au Premier ministre, adressés au Parlement et publiés au Journal officiel. Désormais, le CESE peut également être saisi par voie de pétition, signée par au moins 500 000 personnes.

CESER : Conseil Economique, Social et Environnemental Régional

CESF : Conseiller en Économie Sociale et Familiale

CESU : Chèque Emploi Service Universel

CEZABB : Club des Entreprises de la Zone Aéroport Brest Bretagne

CFAS : Centre de Formation d’Apprentis Spécialisé

CFDT : Confédération Française Démocratique du Travail

CFHE : Conseil Français des personnes Handicapées pour les questions Européennes

Fondé en 1993, le CFHE regroupe de grandes associations françaises oeuvrant dans le domaine du handicap. Il a pour vocation de servir d’interface bi-directionnelle entre les personnes handicapées et la Commission européenne (mais aussi toutes les autres instances européennes et différentes ONG).

CFTMEA : Classification Française des Troubles Mentaux de l’Enfant et de l’Adolescent

CG : Conseil Général devenu Conseil Départemental

CGEDD : Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable

CGET : Commissariat général à l’égalité des territoires

Créé par un décret du 31 mars 2014, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) est issu du regroupement de la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (DATAR), du Secrétariat général du comité interministériel des villes (SGCIV) et de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE). Rattaché au Premier ministre, le CGET est “chargé de conduire la réforme d’ensemble de la politique de la ville issue de la loi de programmation du 21 février 2014, par une action cohérente et globale”.

Le CGET a également la charge de coordonner la préparation et la mise en œuvre de la nouvelle politique contractuelle de l’Etat avec les collectivités locales dans le cadre des nouveaux contrats de plan Etat-Région (CPER) 2014-2020, ainsi que les décisions du comité interministériel à l’égalité des territoires et du comité interministériel des villes.

CGLPL : Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté

CGSP : Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective

Chambre française de l’économie sociale et solidaire (ESS France)

La Chambre française de l’économie sociale et solidaire assure, au plan national, la représentation et la promotion de l’économie sociale et solidaire. Ses premiers membres sont notamment Coop FR, la FNMF, le Mouvement associatif, le GEMA, le centre français des fonds et fondations, le conseil national des CRESS et les Mouves. Ratifiée le 4 septembre 2015 à Paris, la convention d’agrément dote ESS France d’une jouissance de plein droit à la capacité juridique dont bénéficient les associations reconnues d’utilité publique.

CHEOPS : Conseil national handicap des organismes de placement spécialisés

CHIC : Centre Hospitalier Intercommunal de Cornouaille (Quimper)

CHPM : Centre Hospitalier des Pays de Morlaix

CHR : Centre Hospitalier Régional

CHRS : Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale

CHRU : Centre Hospitalier Régional Universitaire

CHS : Centre Hospitalier Spécialisé (psychiatrie)

CHSCT : Commission d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail

CHU : Centre Hospitalier Universitaire

CIAAF : Collectif Inter associatif d’Aide aux Aidants Familiaux

CIAPH : Commission Intercommunale pour l’Accessibilité des Personnes Handicapées  de Quimper

CIAS : Centre Intercommunal d’Action Sociale

ou

Crédit d’Impôt pour l’Action Sociale

CICAS : Centre d’Information et de Coordination de l’Action Sociale.

CICAT : Centre d’Information et de Conseil sur les Aides Techniques

Il a pour vocation de répondre à un besoin d’information et de conseil sur les différentes aides techniques en faveur des personnes handicapées ou âgées tels que le matériel (fauteuil roulant, canne, domotique), l’accessibilité et l’adaptation du logement etc.

CICE : Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi

CIDE : Convention internationale des droits de l’enfant

CIDIH : Classification Internationale des Déficiences, Incapacités et Handicaps

CIDPH :  Convention Internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées

Elle a été ratifiée par la France en 2010. La CIDPH ne créé pas de nouveaux droits : elle rappelle avant tout que les personnes handicapées doivent bénéficier des mêmes droits que les autres. En d’autres termes, elle réaffirme les principes fondateurs de la citoyenneté pour les personnes handicapées :

  • d’une part en reconnaissant que la personne handicapée est un sujet de droit et en réaffirmant avec force le caractère universel, indivisible, interdépendant et indissociable de tous ses droits et libertés.
  • d’autre part, en redéfinissant le principe de non-discrimination par la promotion de traitements différentiels et de politiques de compensations nécessaires, au moins temporairement, pour lutter contre les barrières à l’égalité réelle.

CIE : Contrat Initiative Emploi

CIERA : Centre Interrégional d’Etude et de Ressources sur l’Autisme

CIF : Classification Internationale du Fonctionnement, du handicap et de la santé

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a élaboré, en 2001, la “Classification Internationale du Fonctionnement, du Handicap et de la Santé” (CIF). Cette classification a pour objectif d’uniformiser la description et la structure des informations relatives au fonctionnement et au handicap. Le “fonctionnement” et le handicap sont des concepts complexes, et le CIF, pour les définir, insiste sur l’interaction entre différents éléments :

  • les fonctions organiques et les structures anatomiques des individus
  • les activités propres à chaque individu
  • l’environnement
  • les facteurs personnels.

La CIF ne “classe” donc pas les handicaps mais se focalise sur le “fonctionnement” des individus .

CIH : Comité Interministériel du Handicap

Le CIH, créé par décret du 6 novembre 2009, est “chargé de définir, coordonner et évaluer les politiques conduites par l’Etat en direction des personnes handicapées”. Sous la présidence du Premier ministre, il réunit l’ensemble des membres du gouvernement concernés par cette politique.

CIH-2 : Classification Internationale du fonctionnement du Handicap et de la santé.

CIL : Comité Interprofessionnel du Logement

CIM : Publiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elle classifie les maladies ainsi que plusieurs variétés d’affections (symptômes, maladies, lésions traumatiques, empoisonnements). Elle est également utilisée pour classer les causes de morbidité et de mortalité touchant le domaine de la médecine. La CIM en est actuellement à sa dixième version. Tout diagnostic en France doit se référer à la CIM-10. La onzième sera publiée en mai 2018.

CIM 10 : Classification Internationale des Maladies et des problèmes de santé connexes de l’OMS – 10ème révision

CIMAP : Comité Interministériel pour la Modernisation de l’Action Publique

CIN : Carte d’INvalidité

CIO : Centre d’Information et d’Orientation

CIPPA : Coordination Internationale inter Psychothérapeutes, Psychanalystes s’occupant de personnes avec Autisme

CISS : Comité Interassociatif Sur la Santé

Le CISS, créé en 1996, regroupe 43 associations intervenant dans le champ de la santé “à partir des approches complémentaires de personnes malades et handicapées, de personnes âgées et retraitées, de consommateurs et de familles”.

CITL : Centre d’Initiation au Travail et aux Loisirs : Voir SAJH

CITS : Crédit d’Impôt sur la Taxe sur les Salaires

CJM : Contrat Jeune Majeur

CJUE : Cour de Justice de l’Union Européenne

CLACTContrat Local d’Amélioration des Conditions de Travail

CLAD ou CLADA : Classe d’Adaptation

CLAPEAHA : Comité de Liaison et d’Action des Parents d’Enfants et d’Adultes atteints de Handicaps Associés

CLIC : Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique

CLIS : CLasse d’Inclusion (ou d’Intégration) Scolaire.

Les CLIS accueillent des enfants dont le handicap ne permet pas d’envisager une scolarisation individuelle continue dans une classe ordinaire mais qui peuvent bénéficier, dans le cadre d’une école, d’une forme ajustée de scolarisation : enseignement adapté au sein de la CLIS, participation aux actions pédagogiques prévues dans le projet d’école. Les CLIS permettent l’accueil dans une école ordinaire d’un petit groupe d’enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap.

CLIS 1 : Classe d’Inclusion Scolaire pour les élèves ayant des troubles des fonctions cognitives

CLIS 2 : Classe d’Inclusion Scolaire pour les élèves déficients auditifs

CLIS 3 : Classe d’Inclusion Scolaire pour les élèves déficients visuels

CLIS 4 : Classe d’Inclusion Scolaire pour les élèves déficients moteurs

CLLE : Commission Locale de Lutte contre les Exclusions

CLSH : Centre de Loisirs Sans Hébergement

CLSM : Conseil Local de Santé Mentale

CLUD : Comité de Lutte contre la Douleur

CMG : Choix du Mode de Garde

CMH : Coordination Médicale Hospitalière

CMI : Carte Mobilité Inclusion

Depuis le 1er janvier 2017, la carte mobilité inclusion (CMI) remplace progressivement les traditionnelles cartes d’invalidité, de priorité et de stationnement pour personnes handicapées. Elle s’adresse aux personnes invalides ou âgées en perte d’autonomie.

CMP/CMPI/CMPP – CAMSP :

Ces centres de soins accueillent, in situ, les enfants à la demande des parents. Les premiers sont destinés à la prise en charge des enfants de plus de 6 ans et les deuxièmes des 0/6 ans.

CAMSP : Centres d’Action Médico-Sociale Précoce

       CMP : Centre Médico-Pédagogique

CMPI : Centre de Loisirs Sans Hébergement

       CMPP : Centre Médico-Psycho-Pédagogique

CMP : Centre Médico-Pédagogique

Les CMP ont pour rôle :

  • l’organisation des actions de prévention, de diagnostic, de soins ambulatoires et d’intervention à domicile ;
  • la prise en charge des enfants jusqu’à 16 ans environ présentant des difficultés affectives, psychologiques ou familiales.

Le CMP comprend des psychiatres, infirmiers psychiatriques, psychologues, assistants sociaux, auxquels peuvent s’adjoindre un orthophoniste, un psychomotricien ou un éducateur spécialisé. Il n’y a de CMP que dans les villes de plus de 20 000 habitants.

CMPEA : Centre Médico Psychologique Enfants et Adolescents

CMPP : Centre Médico-Psycho-Pédagogique

Le CMPP a pour rôle :

  • le diagnostic et le traitement ambulatoire ou à domicile des enfants de 3 à 18 ans (ou 20 ans selon le cas) dont l’inadaptation est liée à des troubles neuropsychologiques ou à des troubles du comportement ;
  • la réadaptation de l’enfant en le maintenant dans son milieu familial, scolaire et social.

CMS : Centre médico-social

CMSA : Caisse de Mutualité Sociale Agricole

CMU : Couverture Maladie Universelle

La CMU vise à rendre effectif le droit à l’accès aux soins pour tout citoyen. Elle permet de garantir à toute personne résidant en France métropolitaine ou dans un département d’outre-mer (DOM), de façon stable et régulière :

  • une prise en charge des soins par un régime d’assurance maladie (par le biais d’une affiliation obligatoire à un régime de base de sécurité sociale, même si les bénéficiaires sont redevables d’une cotisation dès lors que leurs ressources dépassent le plafond fixé par décret) ;
  • une protection complémentaire en matière de santé et la dispense d’avance de frais (tiers payant), le tout sous conditions de ressources.

Cette protection complémentaire ouvre droit gratuitement, notamment, à la prise en charge du ticket modérateur, du forfait journalier hospitalier sans limitation de durée, des soins dentaires et optiques dans la limite fixée par arrêté. Pour entrer dans le dispositif CMU, les personnes peuvent choisir soit l’organisme d’assurance maladie auquel elles sont affiliées et qui gère cette prestation pour le compte de l’Etat, soit une mutuelle, une institution de prévoyance ou une société d’assurance auprès de laquelle elles souscrivent un contrat ou une adhésion.

CMUC : Couverture Maladie Universelle Complémentaire

CNAF : Caisse Nationale des Allocations Familiales

Depuis soixante ans, les Allocations familiales accompagnent les familles dans leur vie quotidienne. Acteur majeur de la solidarité nationale, la branche Famille est un réseau piloté par la CNAF, présent sur tout le territoire grâce aux 102 caisses d’Allocations familiales (CAF). Mobilisées au service des allocataires, elles prennent en charge les prestations légales et développent une action sociale familiale sur leurs territoires.

CNAHES : Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée et de l’action sociale

Depuis 1994, le CNAHES recherche et recueille notamment dans toute la France les archives privées et les témoignages des premiers acteurs du secteur de l’éducation spécialisée et du travail social pour les mettre en valeur (inventaires, réalisation de colloques, journées d’étude, expositions, site Internet).

CNAM : Caisse Nationale d’Assurance Maladie

CNAMTS : Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés

CNAOP : Conseil National d’Accès au Origines Personnelles

CNAPE : Convention Nationale des Associations de Protection de l’Enfant

CNASEA : Centre National pour l’Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles

CNAV : Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.

CNBD : Comité National pour la Bientraitance et les Droits des personnes âgées et des personnes handicapées

CNCPH : Conseil National Consultatif des Personnes en situation de Handicap

Créé en 1975, le CNCPH est chargé d’assurer la participation des personnes handicapées à l’élaboration et à la mise en oeuvre de la politique les concernant. Il comporte un président et plusieurs dizaines de représentants d’associations ou organismes regroupant des personnes handicapées ou leur famille, oeuvrant dans le domaine du handicap, finançant la protection sociale des personnes handicapées ou développant des actions de recherche ainsi que des personnes ‘qualifiées’ “issues de la société civile”.

Le gouvernement peut consulter le CNCPH sur tout projet, programme ou étude envisagés dans ce cadre. Le Conseil peut également examiner, de sa propre initiative, toute question touchant au domaine du handicap.

Le Secrétaire général du Comité interministériel du handicap (CIH) assure le secrétariat du CNCPH.

CNCRESS : Conseil National des Chambres Régionales de l’ESS

CNED : Centre National d’Enseignement à Distance.

CNFLRH : Comité National Français de Liaisons de Réadaptation des Handicapés

CNH : Conférence Nationale du Handicap

Mise en place, par le gouvernement après la loi de février 2005, la Conférence nationale du handicap, doit permettre tous les trois ans de faire un point sur les politiques à destination des personnes handicapées et de débattre des orientations et des futurs moyens à consacrer à celles-ci.

CNIA : Certificat National d’Intervention en Autisme

CNIL : Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés

CNITAAT : Cour Nationale de l’Incapacité et de la Tarification de l’Assurance des Accidents du Travail

CNLTA : Conseil National des Loisirs et du Tourisme Adapté

CNMSS : Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale

CNOSS : Commission Nationale de l’Organisation Sanitaire et Sociale

CNR Crédit Non Reconductible

CNRPA : Comité National des Retraités et Personnes Agées

CNSA : Caisse Nationale de la Solidarité pour l’Autonomie

La CNSA a été installée en mai 2005 pour financer l’accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées ; garantir l’égalité de traitement sur tout le territoire et pour tous les handicaps ; et assurer une mission d’expertise, d’information et d’animation. Elle recueille en particulier le produit financier de la journée de solidarité.

CNUP : Collège National des Universitaires de Psychiatrie

COB : Centre Ouest Bretagne

CODERPA : Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées

CODIR : COmité de DIRection. Il réunit les cadres dirigeants et l’ensemble des Directeurs des établissements LGO et des agences Sevel. Il se retrouvera désormais sur le rythme d’une réunion tous les 3 mois.

COG : Convention d’Objectifs et de Gestion

Cognitif, cognition : La cognition est l’ensemble des structures et activités psychologiques dont la fonction est la connaissance, par opposition aux domaines de l’affectivité. Les comportements cognitifs sont donc tous ceux qui permettent l’accès à la connaissance (manière d’apprendre, de comprendre, de retenir, de trier les informations).

COLIAC : Comité de Liaison pour l’Accessibilité des Transports et du Cadre bâti

COMEX : COMmission EXécutive de la MDPH.

C’est l’équivalent d’un conseil d’administration pour la MDPH.

Comité d’entente : Le Comité d’entente des associations représentatives de personnes handicapées et de parents d’enfants handicapés est un regroupement informel de 67 associations nationales, animé par l’UNAPEI. Cette instance permet aux associations de définir une stratégie commune vis-à-vis des différents financeurs du handicap. Plus largement, il constitue un interlocuteur important des pouvoirs publics.

Comorbidité : La comorbidité consiste en la présence, chez une même personne, de deux ou plusieurs troubles ou maladies. Sans que l’on sache encore bien pourquoi, l’autisme présente souvent de la comorbidité, en étant associé à d’autres pathologies : des graves troubles du sommeil ou de l’alimentation, de l’épilepsie, de l’hyperactivité, des déficits intellectuels, la trisomie 21… Ces troubles ne sont pas des caractéristiques de l’autisme, mais des troubles qui s’y associent fréquemment.

Complément de ressources : Le complément de ressources est versé en complément de l’Allocation aux Adultes Handicapés. Ajouté à l’AAH, il constitue la garantie de ressources. Les personnes titulaires de l’allocation supplémentaire du fonds spécial invalidité (FSI) peuvent aussi en bénéficier sous certaines conditions. Il est destiné à compenser l’absence durable de revenu d’activité des personnes handicapées dans l’incapacité de travailler. Il est attribué sous certaines conditions et sur décision de la CDAPH.

Complément familial : Cette prestation est attribuée, sous conditions de ressources, au ménage ou à la personne qui assume la charge d’au moins trois enfants âgés de trois ans et plus.

Congé de présence parentale : Tout salarié, dont l’enfant à charge (au sens des prestations familiales) est atteint d’une maladie, d’un handicap ou qui est victime d’un accident d’une particulière gravité, autant de circonstances qui rendent indispensables une présence continue et des soins contraignants, a le droit de bénéficier d’un Congé de présence parentale de 310 jours ouvrés (soit l’équivalent de 14 mois), espacés sur une période de trois ans maximum. Durant la période de ce congé, la personne peut percevoir, de la CAF, l’Allocation journalière de présence parentale (AJPP).

Contrat de responsabilité civile : C’est le contrat qui couvre les conséquences pécuniaires résultant de dommages corporels, matériels et immatériels consécutifs ou non, causés à des tiers et imputables à une personne. Les parents sont civilement responsables des dommages causés par leur enfant. Il leur appartiendra donc de réparer les dommages causés à un tiers par ce dernier. Le contrat de RC couvrant les conséquences pécuniaires de ces dommages, c’est l’assureur qui indemnisera la victime en lieu et place des parents. L’UNAPEI a négocié des contrats de RC répondant ainsi aux demandes des familles et notamment un contrat d’assurance scolaire.

Contrat épargne handicap : C’est un contrat d’assurance, souscrit par la personne handicapée, dont l’objet est de lui garantir, sous certaines conditions, le versement d’un capital ou d’une rente.

Contrat de séjour : Ce contrat a vocation à définir les objectifs et la nature de la prise en charge ou de l’accompagnement de la personne handicapée dans un établissement. Il doit détailler la liste et la nature des prestations (éducatives, thérapeutiques…) offertes à la personne ainsi que ses conditions d’accueil. Le contrat de séjour est élaboré et conclu avec la personne accueillie ou son représentant légal (détenteur de l’autorité parentale ou tuteur) et le représentant de l’établissement ou du service.

Contrat de soutien et d’aide par le travail : Ce contrat définit les objectifs et la nature de la prise en charge ou de l’accompagnement de la personne handicapée dans un Établissement ou service d’aide par le travail (voir ESAT)

Contrat épargne handicap : Il s’agit d’un contrat d’assurance, souscrit par la personne handicapée, d’une durée minimale de six ans, dont l’objet est de garantir le versement d’un capital ou d’une rente à l’assuré. Pour pouvoir contracter cette assurance, l’assuré doit être atteint d’une infirmité qui l’empêche d’exercer, dans des conditions normales de rentabilité, une activité professionnelle et être âgé de 16 ans minimum.

COPIL : Comité de PILotage

CORRUSS : Centre Opérationnel de Réception et de Régulation des Urgences Sanitaires et Sociales

Ce dispositif centralisé, animé par le département des urgences sanitaires de la direction générale de la santé (DGS), constitue le point de réception unique de l’ensemble des alertes quel que soit le secteur concerné ou l’organisme à l’origine de la transmission. Le CORRUSS transmet immédiatement les informations reçues aux directions compétentes, parmi lesquelles la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) pour les alertes concernant le secteur social et médico-social (dgcs.alerte@social.gouv.fr) qui en informe au plus vite les cabinets ministériels concernés.

COS : Cadre d’Orientation Stratégique

COTER : COmité TERritorial. Ces « COTER » réuniront tous les mois le Directeur des Établissements et Services, les Directeurs et Directeurs Adjoints des établissements LGO, les Directeurs des agences de Sevel Services d’un même territoire géographique, ainsi que les Directeurs du siège ou leurs représentants.

COTOREP : La Commission Technique d’Orientation et de Reclassement Professionnel

Elle mettait en œuvre et coordonnait l’ensemble des mesures propres à assurer l’insertion professionnelle et sociale des personnes handicapées adultes. Depuis la loi du 11 février 2005, elle a été remplacée et regroupée avec la CDES en une seule instance décisionnelle : la CDAPH

CPAM : Caisse Primaire d’Assurance Maladie

CPF : Compte Personnel de Formation

CPFSEH : Centre de Placement Familial Spécialisé pour Enfants Handicapés

CPNP : Commission Paritaire Nationale Prévoyance

CPO : Centre de Pré-Orientation

CPOM : Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens

CPR : ComPlément de Ressources AAH

CPS : Compétences Psychosociales

CRA : Centre de Ressources Autisme

CRA Bretagne : Centre de Ressources Autisme de Bretagne

 3 Rue Edouard Belin,
29200 Brest

CRAM : Caisse Régionale d’Assurance Maladie

CRD : Convention Relative aux Droits des personnes handicapées

CRDP : Centre Régional de Documentation Pédagogique

En France, dans chaque académie, un centre régional de documentation pédagogique (CRDP) assure, à destination des enseignants, des missions de production et de diffusion de documentation. Chacun des 31 CRDP (en comptant celui de Nouvelle-Calédonie) participe au réseau Services, culture, éditions, ressources pour l’Éducation nationale (Scérén).

CRE : Centre Ressources Expertise

CRDS : Contribution au Remboursement de la Dette Sociale

CREAHI : Centre Régional d’Etudes et d’action sur les Handicaps et Inadaptations

CREAI : Centre Régional d’Etude, d’Actions et d’Informations (en faveur des personnes en situation de vulnérabilité)

ou

Centre Régional pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptée

Les CREAI ont pour mission principale d’être des lieux de repérage et d’analyse des besoins et d’étude des réponses à y apporter, des lieux de rencontre et de réflexion entre les élus, les représentants des forces sociales et ceux des administrations concernées, de fournir des analyses et des avis techniques aux décideurs, ainsi qu’aux gestionnaires des établissements et services.

CRES : Chambre Régionale de l’Economie Sociale

CRF : Centre de Rééducation Fonctionnelle

CRMR : Centre de Référence des Maladies Rares

CROSMS : Comité Régional de l’Organisation Sociale et Médico-Sociale

CROUS : Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires

CRP : Centre de Reclassement Professionnel

ou

Centre de Rééducation Professionnelle

Un centre de rééducation professionnelle (CRP) a trois objectifs :

– favoriser l’intégration professionnelle durable de personnes handicapées, qui doivent changer d’orientation professionnelle en raison de leur handicap
– préparer la personne au travail, en vue d’une insertion professionnelle (ne milieu ordinaire ou protégé)
– dispenser une formation diplômante. Le droit à la réadaptation (Art. L323-15 du Code du travail) est ouvert à tout assuré social par l’Assurance-maladie, lorsque son état de santé ne lui permet plus d’exercer son métier d’origine.
Ces formations professionnelles sont de longue durée (10 à 30 mois). La majorité des formations proposées par les CRP débouchent sur des diplômes homologués par l’état.

CRPS : Centre de Réadaptation Professionnelle et Sociale

CRSA : Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie

CRTLA : Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages

CRU : Conseil des Représentants des Usagers

CRUQ : Comité des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la prise en charge

CRUQPC : Commission des Relations avec les Usagers pour la Qualité de la Prise en Charge dans les hôpitaux

CSAPA : Centre de Soins Ambulatoire et de Prévention en Addictologie

CSE : Comité Social et Économique

CSEC : Comité Social et Économique Central

CSG : Contribution Sociale Généralisée

CSO : Conseil de Surveillance et d’Orientation

CSP : Code de Santé Publique

CSRPSTHConseil Supérieur pour le Reclassement Professionnel et Social des Travailleurs Handicapés

Le CSRPSTH est une instance consultative, rattaché au ministre chargé du Travail chargée d’observer l’efficacité des dispositifs mis en place dans le domaine de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’éducation.

CSSMP : Comité Stratégique de la Santé Mentale et de la Psychiatrie

CT : Conseillère Technique

CTNERHI : Centre technique national d’études et de recherches sur les handicaps et les inadaptations

Depuis le 1er janvier 2011, l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) a repris l’ensemble des activités du CTNERHI. Les locaux du CTNERHI sont dorénavant ceux de la Maison des sciences sociales du handicap (MSSH).

Le fonds documentaire du CTNERHI s’est constitué au début des années 70 et comprenait plus de 13 000 ouvrages et 250 collections de périodiques. Il traitait des aspects psychologiques, sociologiques, économiques et juridiques du handicap et partiellement de l’inadaptation sociale. La banque de données SAPHIR comptait 13 000 références bibliographiques sur le handicap et l’inadaptation sociale.

CTS : Conseil Territorial de Santé.

CTRA : Comité Technique Régional de l’Autisme

CUI-CAE : Contrat Unique d’Insertion – Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi

Curatelle : Mesure de protection juridique ordonnée par le juge des tutelles qui consiste à désigner un curateur chargé d’assister la personne dans l’ensemble de ses actes et en particulier la gestion de ses biens et de ses revenus ainsi que ses intérêts personnels. La personne conserve la possibilité d’accomplir seule certains actes, d’autres devant l’être avec l’assistance du curateur. Cette mesure peut être aménagée par le juge des tutelles, soit allégée ou renforcée en fonction de l’état de la personne. Mesure de protection juridique ordonnée par le juge des tutelles qui consiste à désigner un curateur chargé d’assister la personne dans l’ensemble de ses actes et, en particulier, la gestion de ses biens et de ses revenus. Elle peut être aménagée par le juge, soit allégée soit renforcée, en fonction de l’état de la personne.

CVS : Conseil de la Vie Sociale.

Un CVS est un lieu d’échange et d’expression mis en place dans les établissements médico-sociaux en vue d’associer au fonctionnement de la structure les personnes bénéficiaires des prestations ainsi que leurs parents. Le CVS se réunit au moins trois fois par an et formule des avis et des propositions sur toute question intéressant le fonctionnement de l’établissement ou du service. C’est un lieu d’échanges et d’expression mis en place dans les établissements médico-sociaux, qui rassemble des représentants des personnes accueillies, des familles, des personnels et de l’association gestionnaire, en présence du directeur de l’établissement. Il se réunit au moins 3 fois par an et formule des avis et des propositions sur toute question intéressant le fonctionnement de l’établissement.

D

D3P : Dispositif de Prévention et de Préparation Professionnelle

DA : Direction Administrative

DAC : Dispositif d’Accompagnement Coordonné.

C’est un service expérimental de l’IME de l’Elorn.

DADSU : Déclaration Automatisée des Données Sociales Unifiées

DADTSA : Dispositif d’Annonce du Diagnostic des Troubles du Spectre Autistique

DALO : Droit Au Logement Opposable

DAME : Dispositif d’Aménagement Médico-Educatif

Le DAME a pour objectif de favoriser l’inclusion scolaire (via l’inscription dans l’école de secteur), mais aussi l’inclusion sociale et professionnelle des jeunes qu’il accompagne.

DAPE : Dispositif d’Accompagnement des Parcours Educatifs

DARES : Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques

DCFE : Diagnostic Conseil Formation Evaluation

DCS : Direction de la Cohésion Sociale

DDASS : Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales.

Disparue depuis la création des ARS, elle est remplacée pour partie par la Délégation territoriale de l’ARS et par la Direction de la Cohésion Sociale.

DDCS : Direction Départementale de la Cohésion Sociale

DDCSPP : Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations

DDED : Dispositif Départemental Enfance en Danger

DDEEAS : Diplôme de Directeur d’Etablissement d’Education Adaptée ou Spécialisée

DDTE : Direction Départementale du Travail et de l’Emploi

DDTEFP : Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

Elle constitue l’échelon opérationnel de mise en œuvre des politiques du ministère des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité.

DEAMP : Diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique

DEAVS : Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale

DEES : Diplôme d’État d’Educateur Spécialisé

DEF : Direction de l’Enfance et de la Famille

Défenseur des droits : Le défenseur des droits

Autorité constitutionnelle indépendante”, créée par deux lois du 29 mars 2011, le défenseur des droits défend les personnes dont les droits ne sont pas respectés et permet l’égalité de tous et toutes dans l’accès aux droits. Toute personne physique (un individu) ou morale (une société, une association…) peut le saisir directement et gratuitement.

Déficience : Perte de substance ou altération définitive ou provisoire, d’une structure ou fonction psychologique, physiologique ou anatomique.

 

 

DELOS : C’est l’application Delos qui a été choisie suite à la présentation de la solution face à un jury composé essentiellement de membres des équipes métiers de la tarification, qui représentent au total une quinzaine de personnes. Elle permet d’établir un compte de fonctionnement de l’établissement et de calculer le prix à la journée de l’établissement en fonction des prestations qu’il offre. Delos a été retenu parmi ses concurrents car l’outil avait été entièrement repensé par GFI Informatique en fonction de la nouvelle réglementation et non pas adapté. De plus, son ergonomie intuitive a su séduire à l’unanimité l’équipe métier, explique Jean-Claude Huet, Chef du service Etudes Applications Sociales du CG29.

Dépendance : La dépendance est l’impossibilité partielle ou totale pour une personne d’effectuer sans aide les activités de la vie, qu’elles soient physiques, psychiques ou sociales, et de s’adapter à son environnement.

DEPP : Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance du ministère de l’éducation nationale

DF : Direction Financière

DG : Direction Générale

ou

Directeur Général

DGAS : Direction Générale de l’Action Sociale

DGCS : Direction Générale de la Cohésion Sociale

Il est présidé par le Premier ministre et composé de la quasi-totalité des ministres du gouvernement.

DGEFP : La Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle

Elle est chargée de proposer les orientations de la politique pour l’emploi et la formation professionnelle continue.

DGESCO : Direction Générale de l’Enseignement SCOlaire (ministère de l’éducation nationale)

DGFiP : Direction Générale des Finances Publiques

DGOS : Direction Générale de l’Offre de Soins

DGS : Direction Générale de la Santé

DHEPE : Diplôme des Hautes Etudes aux Pratiques d’Entreprise

DHOS : Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins

DHUP : Direction de l’Hhabitat, de l’Urbanisme et des Paysages

DI : Déficience Intellectuelle

DiQASM : Direction de la qualité de l’accompagnement social et médico-social

DIJEN : Dispositif d’Insertion des Jeunes de l’Éducation Nationale

DILE : Direction de l’Insertion et de la Lutte contre les Exclusions

DIPC : Document Individuel de Prise en Charge

DIPH : Délégation Interministérielle aux Personnes Handicapées

DIRECCTE : DIrection Régionale des Entreprises, de la Concurrence et de la Consommation, du Travail et de l’Emploi

DLA : Dispositif Local d’Accompagnement

DMP : Dossier Médical Partagé

Un décret en date du 4 juillet 2016 fixe les conditions et modalités de création et de mise en œuvre du DMP pour les bénéficiaires de l’assurance maladie.

DMTO : Droits de Mutation à Titre Onéreux

DOETH : Déclaration de l’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés

C’est une déclaration administrative obligatoire annuelle qui doit être remplie par les établissements comptabilisant 20 salariés et plus dans le secteur public ou privé. Toutefois, une entreprise qui entre dans le champ d’application de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, soit au moment de sa création, soit en raison de l’accroissement de son effectif, dispose d’un délai de trois ans pour se mettre en conformité avec cette obligation. La déclaration, pour les entreprises privées, est à envoyer à la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle (DDTEFP) avant le 15 février. Les établissements publics font leur déclaration exclusivement à partir du site Internet du FIPHFP avant le 30 avril.

DPAPH : Direction départementale Personnes Agées et Personnes Handicapées (CD 29).

Ce sont les services spécialisés du Conseil Départemental du Finistère qui sont chargés de l’ordonnancement et de l’exécution des responsabilités dont il est chargé selon les textes en vigueur.

DPAS : Direction de la Prévention et de l’Action Sociale

DPC : Développement Professionnel Continu : à destination des professions médicales et para médicales

DPP : Dispositif de Préparation Professionnelle

DRAAF : Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt

DRAC : Direction Régionale des Affaires Culturelles

DRASS  : Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales

DREAL : Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

Appelée autrefois « les mines »,

DREES : Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques

DRJSCS : Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale

DRL : Dotation Régionale Limitative

Droit à compensation des conséquences du handicap : Le fait d’avoir un handicap ouvre un droit à la personne auprès de l’ensemble de la collectivité afin d’en compenser les conséquences. Ce droit consiste à répondre aux besoins liés au handicap, qu’il s’agisse de l’accueil de la petite enfance, de la scolarité, de l’éducation, de l’insertion professionnelle, de l’aménagement de son logement, de places dans des établissements spécialisés, des aides de toute nature, qu’elles soient humaines ou qu’elles permettent de mettre en œuvre une mesure de protection juridique. Ce droit a été posé en 2002 et défini par la loi du 11 février 2005 (article L.114-1-1 CASF).

DSD : Direction des Services Départementaux

DSDA : Direction des Solidarités et de l’Autonomie

DSDEN : Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale

Service déconcentré du ministère chargé de l’Éducation nationale. Elle gère l’organisation scolaire, les personnels, essentiellement ceux de l’enseignement primaire, la scolarité et vie scolaire, l’organisation des examens et concours, etc.

DSM : Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Cette référence a été crée par l’APA (American Psychiatric Association), l’association américaine de Psychiatrie. Le DSM est utilisé pour référencer et classifier les critères et recherches sur les troubles mentaux mais également pour constituer le langage commun employé par les professionnels de santé. Le manuel en est également à sa cinquième version.

DSM-5 : Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, ou Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’Association
Américaine de Psychiatrie (APA)

DSN : Déclaration Sociale Nominative

La DSN est un fichier mensuel produit à partir de la paie destiné à communiquer les informations nécessaires à la gestion de la protection sociale des salariés aux organismes et administrations concernées permettant de remplacer l’ensemble des déclarations périodiques ou événementielles et diverses formalités administratives adressées jusqu’à aujourd’hui par les employeurs à une diversité d’acteurs (CPAM, Urssaf, AGIRC ARRCO, Organismes complémentaires, Pôle emploi, Centre des impôts, Caisses régimes spéciaux, etc.).
La DSN repose sur la transmission unique, mensuelle et dématérialisée des données issues de la paie et sur des signalements d’événements.

Les données transmises dans la DSN mensuelle sont donc le reflet de la situation d’un salarié au moment où la paie a été réalisée. En complément, elle relate les évènements survenus (maladie, maternité, changement d’un élément du contrat de travail, fin de contrat de travail…) dans le mois ayant eu un impact sur la paie.
La DSN réduit les risques d’erreur et la charge de travail déclarative

DSS : Direction de la Sécurité Sociale

DSU : Déclaration Sociale Unique

DT ARS 29 : Délégation Territoriale de l’Agence Régionale de Santé  du Finistère.

DTR : Déclaration Trimestrielle de Ressources.

DUI : Dossier Usager Informatisé

Le DUI est un outil de suivi et de partage des informations relatives à la prise en charge et à l’accompagnement de la personne âgée ou handicapée, entre les professionnels (médicaux et paramédicaux) mais aussi avec ses accompagnants (familles, aidants, etc.).
Il permettra de nourrir et de suivre le projet personnalisé de la personne, de fluidifier son parcours et d’éviter les ruptures en cas de changement d’établissement médico-social, de retour à domicile ou en cas d’hospitalisation.
C’est l’équivalent du dossier patient informatisé (DPI) qui existe dans le secteur des soins hospitaliers. Il permettra également à l’usager d’évaluer les services rendus et d’être un acteur de son parcours.

DYSTroubles Dys (troubles cognitifs)

Les “Dys” ou troubles Dys désignent l’ensemble des troubles d’apprentissage/cognitifs dont le nom débute souvent par le préfixe “dys-“. Le terme Dys regroupe ainsi les pathologies suivantes : dyscalculie, dyschronie, dysgraphie, dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, mais aussi les troubles mnésiques et les troubles d’attention …

E

EA : Entreprise Adaptée.

Il s’agit de l’ancienne dénomination des « Ateliers protégés ». L’Entreprise adaptée est une véritable entreprise relevant du marché du travail. Le statut des personnes qui travaillent en EA est celui de salarié de droit commun à part entière. Les EA accomplissent leur mission sociale en employant des travailleurs handicapés qui ont une efficience réduite et qui sont en difficulté au regard de l’accès à l’emploi, dans des conditions adaptées à leurs besoins. Leur vocation est de soutenir et d’accompagner l’émergence et la consolidation d’un projet professionnel du salarié en vue de sa valorisation, sa promotion et sa mobilité au sein de la structure elle-même ou vers les autres entreprises.

Entreprise en milieu ordinaire employant majoritairement des travailleurs handicapés. Elle permet à tout travailleur handicapé d’exercer une activité salariée dans des conditions adaptées à leurs possibilités.

EAJE : Etablissement d’Accueil du Jeune Enfant

EAMHID : European Association for Mental Health in Intellectual Disability : Association Européenne pour la Santé Mentale des personnes avec un Handicap Déficience Intellectuelle.

EASPD : European Association forAssociation Européenne des Prestataires de Services pour les personnes handicapées (European Association of Service Providers for persons with Disabilities)

EATAH : Etablissement d’Accueil Temporaire pour Adultes Handicapés

EATT : Entreprise Adaptée de Travail Temporaire

Le gouvernement français s’est fixé un objectif : l’emploi de 40 000 personnes en situation de handicap supplémentaires d’ici 2022. Pour l’atteindre, la loi Avenir professionnel prévoit la mise en place de plusieurs expérimentations en entreprise adaptée : le CDD Tremplin .

EBE : Excédent Brut d’Exploitation

Entreprise à But d’Emploi

ECA : Echelle de Comportement Autistique.

Echolalie : Trouble du langage qui consiste à répéter de manière systématique les derniers mots entendus.

EEAP : Etablissement pour enfant ou adolescent polyhandicapé

EEE : Espace Économique Européen

EEEH : Etablissement expérimental pour enfant handicapé

EEG : Electroencéphalogramme: examen qui consiste à enregistrer l’activité électrique du cerveau.

EFR : Excédent en Fonds de Roulement

EHESP : École des Hautes Études en Santé Publique

EHPA : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées

EHPAD : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad), anciennement dénommés maison de retraite, sont des structures médicalisées ayant vocation à accueillir des personnes âgées dépendantes.

Un EHPAD est un établissement médico-social qui accueille des personnes âgées dépendantes de 60 ans et plus. Il s’agit du mode d’hébergement pour personnes âgées le plus répandu (et communément appelé « maison de retraite »).

EI : Entreprise d’Insertion

EIGS : Evénement Indésirable Grave associé à des Soins

EJE : Educateur de Jeunes Enfants

EMAD : Equipe Mobile d’Accompagnement à Domicile

EMIA : Equipe Mobile d’Intervention pour adultes avec Autisme

EML : équipements matériels lourds.

EMP : Externat ou Etablissement Médico-Pédagogique

Emploi accompagné : L’ emploi accompagné est un dispositif d’appui pour les personnes en situation de handicap destiné à leur permettre d’obtenir et de garder un emploi rémunéré sur le marché du travail.
Sa mise en œuvre comprend un soutien et un accompagnement du salarié ainsi qu’un appui et un accompagnement de l’employeur.

EMT : Evaluation en Milieu de Travail

Enseignant référent : Tout élève handicapé doit être désormais suivi par un enseignant référent qui va l’accompagner tout au long de son parcours scolaire. Il est, au sein de l’éducation nationale, l’acteur central des actions conduites en faveur des élèves handicapés. Une de ses principales missions est d’assurer la cohérence et la continuité du projet personnalisé de scolarisation. C’est surtout l’interlocuteur privilégié des parents de chaque élève handicapé scolarisé.

EP : Equipe Pluridisciplinaire

EPAL : Evasion en Pays d’Accueil et de Loisirs

EPCC : Etablissement Public de Coopération Culturelle

EPCI : Etablissement Public de Coopération Intercommunale

EPE : Equipe Pluridisciplinaire d’Evaluation

Au sein de chaque MDPH, l’équipe pluridisciplinaire est chargée d’évaluer les besoins de l’enfant ou de l’adulte handicapé, et de proposer un plan personnalisé de compensation à partir duquel des droits seront reconnus par la CDAPH. Elle comprend de nombreux professionnels (médecins, ergothérapeutes, assistants sociaux, éducateurs, etc.) et se rend sur les lieux de vie de la personne, si elle en fait la demande, pour l’évaluation de ses besoins.

EPI : Équipement de Protection Individuelle

EPMS : Etablissement Public Médico-Social

EPONA : L’association Epona a été créée dans la volonté de favoriser la reconnaissance, l’accompagnement et l’intégration des personnes en situation de handicap psychique par le travail. L’entreprise adaptée se consacre au secteur des espaces verts. L’ESAT déploie de nombreuses activités (conditionnement, emballage, fabrication de cadres).

EPRD : Etat Prévisionnel des Recettes et des Dépenses

EPS : Education Physique et Sportive

EPSM : Etablissement Public de Santé Mentale. Nouvelle appellation des hôpitaux psychiatriques.

EPSR : Équipe de Préparation et de Suite au Reclassement

Elle intervient, au même titre que les Cap emploi, auprès des personnes handicapées pour favoriser leur insertion professionnelle ou leur maintien dans le travail.

Equipe de suivi de scolarisation : Elle facilite la mise en œuvre et assure, pour chaque élève handicapé, le suivi de son projet personnalisé de scolarisation. Elle procède, au moins une fois par an, à l’évaluation de ce projet et de sa mise en oeuvre. Elle propose les aménagements nécessaires pour garantir la continuité du parcours de formation. Cette équipe comprend l’élève, et/ou ses parents ou son représentant légal, ainsi que l’enseignant référent de l’élève. Elle informe la CDAPH de toute difficulté de nature à mettre en cause la poursuite de la mise en oeuvre du PPS de l’élève. Elle peut proposer une révision de l’orientation de l’élève avec l’accord de celui-ci ou de ses parents.

Equipe pluridisciplinaire : Au sein de chaque Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), l’équipe pluridisciplinaire est chargée d’évaluer les besoins de la personne handicapée et de proposer un plan personnalisé de compensation à partir duquel des droits seront reconnus par la CDAPH Cette équipe, qui comprend des professionnels variés (médecins, infirmiers, ergothérapeutes, assistants sociaux…), doit se rendre sur le lieu de vie de la personne, si elle en fait la demande, pour l’évaluation de ses besoins.

EREA : Etablissement Régional d’Enseignement Adapté

La mission des EREA est de permettre à des adolescents en difficulté ou présentant des handicaps d’élaborer leur projet d’orientation et de formation en fonction de leurs aspirations et de leurs capacités.

ERHR : Equipe Relais Handicaps Rares Bretagne

ERIPS : Echelon de Recueil des Informations Préoccupantes du Siège

ERP : Etablissements Recevant du Public

Les ERP désignent aussi bien mes établissements privés (restaurants, salles de spectacle, lieux de séjour, lieux de culte etc.) que les établissements publics (mairie, écoles, salles des fêtes et salles de sport…). Comme il est prévu par la loi de février 2015, tous ces établissements doivent à terme être accessibles aux personnes en situation de handicap. Par extension, on parle aussi d’Espaces Recevant du public pour ajouter aux établissements, les voiries, voies de circulation et d’accès, parcs, …

ES : Educateur Spécialisé

ESA  : Equipe spécialisée Alzheimer

ou

Secteur Education, Soins et Apprentissages

ESAT  : Etablissement et Service d’Aide par le Travail (anciennement CAT : Centre d’Aide par le Travail).

Ces établissements ou services sont des établissements ou services sociaux et médico-sociaux. Ils accueillent des personnes handicapées dont la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) a constaté que les capacités de travail ne leur permettent, momentanément ou durablement, à temps plein ou à temps partiel, ni de travailler dans une entreprise ordinaire, ni dans une Entreprise adaptée, ni pour le compte d’un Centre de distribution de travail à domicile, ni d’exercer une activité professionnelle indépendante. La capacité de travail constatée par la CDAPH doit être inférieure au 1/3 de la capacité d’une personne valide ; pour autant, la personne handicapée a une aptitude potentielle à travailler suffisante pour justifier son admission en ESAT.

Les ESAT offrent des possibilités d’activités diverses à caractère professionnel, ainsi qu’un soutien médico-social, en vue de favoriser l’épanouissement personnel et social des personnes qu’ils accueillent. Ils mettent en œuvre ou favorisent l’accès à des actions d’entretien des connaissances, de maintien des acquis scolaires et de formation professionnelle, ainsi que des actions éducatives d’accès à l’autonomie et d’implication dans la vie sociale, au bénéfice des personnes handicapées qu’ils accueillent.

Les ESAT sont financés par l’aide sociale de l’Etat.

ESAT SA : Établissements et Services d’Aide par le Travail – Sections Annexes

ESMS : Etablissements et Services Médico-Sociaux.

Ce sont tous les établissements et services ne faisant pas partie du secteur sanitaire qui accueillent ou accompagnent les personnes en situation de fragilité (enfants, personnes handicapées, personnes âgées, etc.)

ESPE : Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education

ESS : Economie Sociale et Solidaire

ou

Equipe de Suivi de la Scolarisation

L’équipe de suivi de la scolarisation (ESS) veille à la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation (PPS). Elle réunit au moins une fois par an la famille, l’enseignant référent, les enseignants de l’élève handicapé, les professionnels de santé et les professionnels des services sociaux.

Une Equipe de suivi de la scolarisation comprend nécessairement soit l’élève, soit ses parents, soit son représentant légal, ainsi que le référent de l’élève. Elle a pour mission, pour chaque élève handicapé, de faciliter la mise en œuvre et d’assurer le suivi de son projet personnalisé de scolarisation. Elle procède, au moins une fois par an, à l’évaluation de ce projet et de sa mise en œuvre. Elle propose les aménagements nécessaires pour garantir la continuité du parcours de formation.

ESSMS : Etablissement et Services Sociaux et Médico-Sociaux

ESUS : Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale

ETP : Equivalent Temps Plein

ou

Education Thérapeutique du Patient (Autisme)

ETS : Educateur Technique Spécialisé

EVS : Emploi Vie Scolaire

Les Emplois de Vie Scolaire sont des postes proposés dans les écoles, collèges et lycées. Plusieurs fonctions sont possibles, notamment l’aide aux élèves handicapés ; on évoque alors l’Aide à l’accueil et la scolarisation des élèves handicapés (ASEH). Les EVS sont recrutés principalement par l’ANPE et ont soit un contrat d’avenir, soit un contrat d’accompagnement dans l’emploi.

F

FADV : Fondation des Aveugles et Déficients visuels

FAGERH : Fédération des Associations Gestionnaires et des Etablissements de Réadaptation pour Handicapés

Fondée en 1944, la Fédération des associations gestionnaires et des établissements de réadaptation pour handicapés (Fagerh) a notamment pour mission de fédérer les associations, organismes, groupements, établissements ou services à but non lucratif, ayant pour objet l’adaptation et l’intégration des personnes handicapées. Elle revendique 149 établissements adhérents qui accueillent quelque 13 000 bénéficiaires.

FAH : Fabrik Autonomie et Habitat

FALC : Facile A Lire et à Comprendre

FAM : Foyer d’Accueil Médicalisé. (Anciennement appelé FDT (Foyer à Double Tarification)

Le Foyer d’accueil médicalisé accueille des personnes, comme en MAS dont le handicap est lourd ou sévère. Les FAM sont destinés à recevoir des personnes handicapées physiques, mentales ou atteintes de handicaps associés dont la dépendance les rend inaptes à toute activité à caractère professionnel et rend nécessaire l’assistance d’une tierce personne pour la plupart des actes essentiels de l’existence ainsi qu’une surveillance médicale et des soins constants.

La spécificité de cet établissement est d’être financé à la fois par la Sécurité sociale, pour la partie “soins” et par le département, pour la partie “hébergement”. Il en résulte que la personne handicapée n’est pas astreinte au paiement du forfait journalier hospitalier, comme c’est le cas dans les MAS mais participe aux frais d’entretien et d’hébergement suivant les mêmes règles que celles applicables dans les foyers financés en totalité par l’aide sociale départementale. (Voir participation aux frais d’entretien et d’hébergement).

Famille d’accueil : Les familles d’accueil (ou accueillants familiaux) accueillent à leur domicile une ou des personnes handicapées adultes ou âgées. La personne ou le couple, qui désire être accueillant et qui recevra une rétribution pour ce service, doit au préalable être agréé et contrôlé par le Conseil général de son département. Les agréments sont délivrés pour l’accueil permanent ou intermittent d’une à trois personnes.

FAQ : Foire Aux Questions

FDC : Fonds Départemental de Compensation du handicap

Il est géré dans chaque MDPH. Celui-ci est chargé d’accorder des aides financières pour permettre aux personnes handicapées de faire face aux frais liés à leur handicap restant à leur charge, après avoir fait valoir leur droit à la prestation de compensation.

FDR : Fonds de Roulement

FDT : Foyer à Double Tarification

FDV : Foyer De Vie

FDVA : Fonds pour le Développement de la Vie Associative

Fedepsad : fédération des prestataires de santé à domicile

FEGAPEI : FEdération nationale des associations de parents et amis employeurs et Gestionnaires d’Etablissements et services pour Personnes Handicapées Mentales

Avatar du Snapei, la Fegapei a été créée en juin 2005, à la suite de l’ancien syndicat d’associations de parents et amis de personnes handicapées mentales, fondé en 1964, et qui souhaitait faire évoluer ses statuts pour les mettre en conformité avec les nouvelles missions de ses adhérents, associations d’employeurs et gestionnaires d’établissements et services.

La mission de la Fegapei est de défendre et de représenter ses membres auprès des pouvoirs publics, de les soutenir dans leurs stratégies de développement, de gestion, d’organisation et de financement, et enfin de les accompagner dans leurs prises de décision sur l’ensemble des questions relatives au droit du travail, au champ conventionnel, aux ressources humaines, aux relations sociales, à la formation et à la communication.

Organisée en délégations régionales, elle met à leur disposition des équipes de juristes spécialisés en droit social, des outils techniques de gestion ou encore des guides pratiques. Elle propose enfin un catalogue de formations ouvertes aux cadres dirigeants, élus ou professionnels, de ses associations et établissements.

La Fegapei revendique quelque 500 associations adhérentes, soit 4 000 établissements qui emploient environ 120 000 professionnels pour plus de 240 000 personnes accompagnées.

FEHAP : Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne privés non lucratifs.

Créée en 1936, sous l’appellation de Fédération des établissements hospitaliers et d’assistance privés à but non lucratif, avant de prendre, en 2008, son nom actuel de Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs, la FEHAP se présente comme l’acteur de référence du secteur privé à but non lucratif.
Elle fédère en effet plus de 1 600 organismes gestionnaires regroupant plus 3 700 établissements et services privés non lucratifs, intervenant dans le secteur sanitaire, social et médico-social. Ses adhérents appliquent à leurs salariés la convention collective nationale du 31 octobre 1951.

FENAMEF : Fédération nationale de la médiation familiale

La FENAMEF est issue d’une refonte complète en 2001 des statuts de son prédécesseur, le Comité national des associations et services de médiation familiale, lui-même créé en 1991.

Elle regroupait, en 2008, plus de 300 services de médiation familiale, associatifs en grande majorité, mais aussi caisses d’allocations familiales et collectivités territoriales (mairies, conseils généraux).
Y sont associés, depuis 2004, des personnes physiques qui oeuvrent ou ont œuvré pour la médiation familiale en France et des centres de formation.

FEPEM : FEdération nationale des Particuliers EMployeurs de France.

FESP : Fédération des Entreprises de Services à la Personne.

FFDYS : Fédération Française des DYSphasie.

FFMPS : Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé

FFP : Fédération Française de Psychiatrie

FFPP : Fédération Française des Psychologues et de Psychologie

FGPEP : Fédération Générale des Pupilles de l’Enseignement Public.

FH : Foyer d’Hébergement ou “foyer classique”.

Le FH a pour objectif d’accueillir en hébergement complet des travailleurs d’ESAT, avec le soutien d’un accompagnement adapté. La vie en foyer est organisée pour aider la personne handicapée à nouer des liens, à intégrer des règles de la vie collective et à acquérir davantage d’autonomie.

FHESAT : Foyer d’Hébergement d’ESAT.

FHF : Fédération Hospitalière de France.

FHPHV : Foyer d’Hébergement pour Personnes Handicapées Vieillissantes.

FICOBA : FIchier national des COmptes Bancaires et Assimilés.

FIJAISV : Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes

FIPH : Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées.

FIPHFP : Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique

Le FIPHFP a pour mission de favoriser, grâce à une politique incitative :

  • le recrutement des personnes en situation de handicap dans les trois fonctions publiques et la Poste
  • le maintien de ces personnes dans l’emploi.

Plus d’informations : consultez le site internet du FIPHFP.

FIQCS :  Fonds d’Intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins

FIR : Fonds d’Intervention Régional

FIRAH : Fondation Internationale de la Recherche Appliquée sur le Handicap

Créée à l’initiative d’Axel Kahn et trois grandes associations du monde du handicap, l’APAJH, l’APF et la FEGAPEI, la FIRAH a pour objet de favoriser le développement de la recherche appliquée au domaine du handicap, que cela soit dans le domaine des aides techniques, de la formation (des aidants et des personnes handicapées), des bonnes pratiques en général et de la reconnaissance des personnes handicapées.

FISAF : Fédération nationale pour l’Insertion des personnes Sourdes et des personnes Aveugles en France

FJT : Foyer de Jeunes Travailleurs

FL : Foyer Logement

FMESPP : Fonds pour la Modernisation des Etablissements de Santé Publics et Privés

FMH : Fédération des malades et handicapés

La FMH rassemble des personnes malades et handicapées, conjoints, parents d’enfants handicapés et amis touchés par la maladie ou le handicap.

Son objectif : promouvoir une meilleure qualité de vie et une insertion dans la société pour tous les malades et handicapés. A ce titre, elle est animée par des personnes malades et handicapées, ainsi que des valides souhaitant apporter leur aide à l’action collective.

FNADEPA : Fédération Nationale des Associations de Directeurs d’Etablissement et service pour Personne Agée

FNAL : Fonds National des Aides à la Pierre

FNAPAEF : Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées Et de leurs Familles

FNAPSY : Fédération Nationale des Associations d’Usagers en Psychiatrie

FNARS : Fédération Nationale des associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale

FNASEPH : Fédération Nationale des Associations au Service des Elèves Présentant une situation de Handicap

FNAT : Fédération Nationale des Associations Tutélaires

Fondée en 1982, la FNAT a pour objectif de “fédérer les services ou les associations qui exercent la protection tutélaire“, tous types de handicap et situations sociales confondus. Elle revendique ainsi une soixantaine d’associations adhérentes, réparties sur tout le territoire national et qui emploient environ 2 000 salariés assurant la protection de plus de 50 000 majeurs.

FNATH : Fédération Nationale des Accidentés du Travail et Handicapés (Association des accidentés de la vie)

La FNATH, désormais intitulée “l’association des accidentés de la vie”, fait partie des “poids lourds” associatifs du secteur du handicap.
Née en 1921, sous l’appellation de Fédération des mutilés du travail, elle revendique quelque 200 000 adhérents : accidentés du travail, personnes souffrant de maladies professionnelles, invalides, handicapés… Elle est ainsi présente sur tout le territoire au travers de ses 83 groupements départementaux et 1 500 sections locales, animés par 20 000 bénévoles.
Les objectifs de la FNATH sont d’assurer la défense individuelle ainsi que la représentation collective des accidentés du travail et de faire progresser la législation sociale afin d’améliorer leur situation.

FNES : Fédération Nationale d’Éducation et de promotion de la Santé

FNG : Fédération Nationale de Gérontologie

FNS : Fonds National de Solidarité

FO : Foyer occupationnel.

Il accueille en internat des adultes handicapés mentaux qui ne relèvent ni d’une MAS, ni d’un centre hospitalier, ni d’une maison de retraite, qui ne sont pas aptes à exercer un travail régulier en CAT, mais capables de pratiquer certaines activités de socialisation et disposant d’un minimum d’autonomie. Les frais d’hébergement sont pris en charge par le conseil général et par l’adulte handicapé qui y participe en fonction de ses ressources (anciennement appelé foyer de vie (FDV).

FOA : Foyer Occupation d’Accueil (ou « foyer de vie »)

Formulaire CERFA N° 13878*01 : Ce formulaire, appelé aussi « formulaire unique », est le document à remplir et à adresser à la MDPH en cas de diagnostic d’autisme ou même simplement de suspicion d’autisme, afin de commencer l’accompagnement de la personne autiste, et de lui ouvrir ses droits aux orientations et aux prestations financières éventuelles.
Télécharger le formulaire

Foyer d’hébergement : Le Foyer d’hébergement a été développé dans le but principal d’accueillir des travailleurs handicapés d’ESAT ou d’Entreprises adaptées. Vivre en foyer doit aider la personne handicapée à nouer des liens, à intégrer des règles de vie collective et, par là-même, à acquérir davantage d’autonomie. Les coûts de fonctionnement du Foyer d’hébergement sont à la charge du département. L’adulte handicapé participe, en fonction de ses ressources, à ses frais d’entretien et d’hébergement. Un minimum mensuel devra être laissé à la personne handicapée. (Voir participation aux frais d’entretien et d’hébergement).

FO-VH : Foyer Occupationnel – Foyer de Vie

Voir SAJH

FR : Fonds de Roulement

FRA : Agence des droits fondamentaux de l’union européenne

FSE : Fond Social Européen

FSIFonds Spécial d’Invalidité

Le FSI concerne les dépenses correspondant à l’allocation supplémentaire due en cas d’invalidité définies au chapitre V bis du livre 8 du code de la sécurité sociale.  Les bénéficiaires de cette allocation supplémentaire d’invalidité sont les agents qui relèvent des autres régimes que le régime général de la sécurité sociale. La Caisse des Dépôts et Consignations assure la gestion financière de ce fonds, par le biais d’une convention signé avec l’état qui définit son objet, son champ d’application, les dates et modalités de versement, etc.

FV ou FdV : Foyer de Vie.

Anciennement appelé FOA (Foyer Occupationnel d’Accueil), le FV est un établissement d’habitat collectif qui accueille en longue durée ou en accueil temporaire des personnes de plus de 20 ans présentant un handicap qui ne leur permet pas d’exercer une activité professionnelle, y compris dans le milieu du travail protégé, mais qui disposent toutefois du minimum d’autonomie leur permettant d’accomplir les actes ordinaires de la vie. L’accompagnement est centré sur la vie quotidienne, l’animation des lieux de vie et l’organisation d’activités favorisant la socialisation et l’épanouissement de chaque personne.

G

Garantie de ressources : La garantie de ressources est composée du complément de ressources et de l’AAH. Elle est destinée à compenser l’absence durable de revenu d’activité des personnes handicapées dans l’incapacité de travailler. Elle est attribuée, sous certaines conditions et sur décision de la CDAPH, aux personnes percevant l’AAH à taux plein ou en complément d’une pension d’invalidité, d’une pension vieillesse, ou d’une rente d’accident du travail mais aussi aux personnes titulaires de l’allocation supplémentaire du fonds spécial d’invalidité (FSI).

GCS : Groupement de Coopération Sociale (ou Sanitaire)

GCSMS : Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale

GE M3S : Groupement Employeurs Médico-Social, Social et Sanitaires

GE M3S œuvre à créer des emplois à temps partagé pour ses adhérents du médico-social, du social et du sanitaire. Grâce à la mise à disposition de personnels compétents sur les besoins à temps partiels, GE M3S contribue à pourvoir des postes difficilement recrutables (petits temps de travail), mais également à lutter contre la précarité de l’emploi par la construction de postes en CDI à temps choisi pour ses salariés.

GEM : Groupes d’Entraide Mutuelle

Un GEM est une entité juridique indépendante. Créées par la loi de 2005, et généralement organisées en association loi 1901, elles regroupent autour d’un projet commun des adultes souffrant de troubles psychiques et/ou cognitifs. Ces derniers doivent dans une GEM prendre part aux décisions et projets les concernant. L’objectif poursuivi par les GEM est de favoriser l’insertion dans la société des personnes atteintes de troubles psychiques et/ou cognitifs, en les intégrant dans un tissu social.

GEPso : Groupe national des Etablissements Publics SOciaux et médico-sociaux

Les objectifs du GEPSo, créé en 1982, sont de promouvoir les établissements et services publics sociaux et médico-sociaux auprès des collectivités publiques afin d’affirmer leur rôle et de favoriser l’exercice des devoirs des usagers. Il est à ce titre représenté dans les instances consultatives nationales et régionales, comme le CNOS (Comité national de l’organisation sanitaire et social) et le CSTS (Conseil supérieur du travail social social).

GEVA : Guide d’EVAluation des besoins de compensation des personnes handicapées

Mis en place depuis 2008, le GEVA établit une référence réglementaire nationale à destination des MDPH. Il a pour objectif de détailler pour une personne en situation de handicap, ce qu’elle peut ou sait faire, mais aussi ce que son environnement lui permet ou au contraire l’empêche de réaliser. Il permet donc une fois établi d’établir les besoins de compensation d’une personne précise.

GEVASco : Guide d’ÉVAluation des besoins de compensation pour la SCOlarisation de l’élève handicapé

Dans le champ de la scolarisation, le guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation (GEVA-Sco) regroupe les principales informations sur la situation d’un élève, afin qu’elles soient prises en compte pour l’évaluation de ses besoins de compensation en vue de l’élaboration du projet personnalisé de scolarisation.
Source : education.gouv.fr

Le GEVA-Sco est un outil normalisé de recueil des données et d’évaluation des besoins de l’élève en vue de l’examen d’une demande relative à un parcours de scolarisation, dans le cadre d’une procédure d’interpellation de la MDPH. Le GEVA-Sco permet de recueillir les besoins et compétences de l’enfant en situation scolaire au regard de ses activités d’apprentissage, de sa mobilité, de sa sécurité, des actes essentiels de la vie quotidienne, de ses activités relationnelles ou de sa vie sociale. Ce document se substitue aux fiches de demande d’AVS et d’évaluation de l’autonomie qui étaient jusqu’alors utilisées pour constituer les dossiers MDPH.

GIC ou GIG : Grand Invalide Civil ou Grand Invalide de Guerre

Les cartes dites « macaron Grand Invalide Civil » ou « Macaron Grand Invalide de Guerre » ont été remplacées depuis le 1er Janvier 2000 par la carte européenne de stationnement qui est désormais valable dans toute l’Europe. Les cartes GIC et GIG délivrées avant 2000 peuvent continuer à être utilisées (sur le territoire français) pendant toute leur durée de validité. Il faut cependant demander le remplacement du macaron par la carte européenne de stationnement avant le 30 décembre 2010.

GIP : Groupement d’intérêt Public

Le GIP permet à des partenaires publics et privés de mettre en commun des moyens pour la mise en œuvre de missions d’intérêt général.

GIR : Groupe Iso-Ressources (= degré de dépendance)

GMP : GIR Moyen Pondéré

GMPS : GIR moyen pondéré + pathos

GIRT : Groupement Inter Régional des Associations Tutélaires

Il offre aux organismes qui assurent l’exercice des mesures de protection juridique des majeurs, un lieu de réflexion et d’échange sur la mise en oeuvre et le développement des mandats confiés aux associations dans le cadre de la loi du 5 mars 2007.

GIRFAS : Groupement des Instituts Régionaux de Formation des Acteurs Sociaux

Le Groupe des Instituts Régionaux de Formation des Acteurs Sociaux de Bretagne réunit cinq centres de formation en Bretagne, l’AFPE, ARCADES Formation, le GRIMES, l’IRTS de Bretagne et l’ITES, afin de répondre aux besoins de formation, de ressources et d’échanges des professionnels du secteur social et médico-social.

GISA : Groupement d’Intérêt Social d’Armorique

GMP : Gir moyen pondéré

GNCRA : Groupement National des Centre Ressources Autisme

GNDA : Groupement National des Directeurs généraux d’Association

GPEC : Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

GPF : Groupe Polyhandicap France

GQIE : Groupe Qualité Inter-Etablissements

GRADeS : Groupements Régionaux d’Appui au Développement de la e-Santé)

GRATH : Groupe de Réflexion et réseau pour l’Accueil Temporaire des personnes en situation de Handicap

GRETA : GRoupements d’ETAblissements publics

GRPH : Garantie de Ressources pour Personnes Handicapées

La GRPH est accordée aux personnes bénéficiaires de l’AAH qui ne peuvent pas travailler. Son montant est égal à 80 % du SMIC net. Elle se compose d’une part de l’AAH et d’autre part d’un complément de ressources. Peuvent y prétendre, les personnes handicapées bénéficiaires de l’AAH, ayant un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80 %, qui ont une capacité de travail inférieure à 5 %, qui n’ont pas perçu de revenu professionnel pendant un an et qui disposent d’un logement indépendant.

GRTH : Garantie de Ressources des Travailleurs Handicapés

Elle était versée en milieu ordinaire de travail et en milieu protégé. Elle a été supprimée par la loi du 11 février 2005. La rémunération minimale du travailleur handicapé est désormais basée sur le SMIC en milieu ordinaire et en entreprise adaptée. Elle correspond à la rémunération garantie en ESAT.

GSI : Groupement Social Immobilier

Guide barème d’évaluation des déficiences et des incapacités des PH : Le Guide barème est destiné à évaluer les déficiences d’une personne handicapée, enfant ou adulte, et les conséquences et répercussions sur sa vie sociale et professionnelle, ainsi que sur son entourage. Il permet de déterminer le taux d’incapacité de la personne concernée pour une période donnée, à l’issue de laquelle ce taux sera réexaminé en tenant compte des évolutions possibles.

GVT : Glissement Vieillesse Technicité

H

HAD : Hospitalisation A Domicile

HALDE : Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité

Handicap : “Constitue un handicap, au sens de la loi du 11 février 2005, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant”.

Hapa : HAbitat Partagé et Accompagné. C’est un réseau qui regroupe des associations porteuses de projets

HAS : Haute Autorité de Santé

Autorité publique indépendante qui contribue à la régulation du système de santé par la qualité. Elle exerce ses missions dans les champs de l’évaluation des produits de santé, des pratiques professionnelles, de l’organisation des soins et de la santé publique.

HCFEA : Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age

Installé en décembre 2016, le HCFEA est placé auprès du Premier ministre.

Mission : Animer le débat public et apporter aux pouvoirs publics une expertise prospective et transversale sur les questions liées à la famille et à l’enfance, à l’avancée en âge, à l’adaptation de la société au vieillissement et à la bientraitance, dans une approche intergénérationnelle.

HCVA : Haut Conseil à la Vie Associative

HDJ ou HJ : Hôpital de Jour

En hôpital de jour ou en chirurgie ambulatoire, votre admission, votre traitement et votre sortie se font le même jour. Cette modalité de soins vous permet de regagner votre domicile le jour même du traitement et vous évite de passer une ou plusieurs nuits à l’hôpital.

HDT : Hospitalisation à la Demande d’un Tiers

HDTU : Hospitalisation à la Demande d’un Tiers en Urgence

Hélios : L’application informatique de la direction générale des Finances publiques dédiée au secteur local

HHC : Habitat Handi Citoyen

HLM : Habitation à Loyer Modéré

HO : Hospitalisation d’Office

Hôpital de jour : Service hospitalier (pédopsychiatrie) qui reçoit, sur demande des parents, des enfants présentant des troubles présentant des troubles de la personnalité.

HP : Hôpital Psychiatrique

ou

Hébergement permanent

HPE : Haute Performance Energétique

HPST : Hôpital, Patients, Santé et Territoire

HT : Hébergement Temporaire

 

I

IA : Inspection Académique

Les inspecteurs d’académie – inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) sont des cadres supérieurs de l’éducation nationale. Ils exercent leurs fonctions dans le cadre du programme de travail académique, en responsabilité, seuls ou à plusieurs.

IA-DSDEN : Inspecteur d’Académie – Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale

IACAPAP : International Association of Child and Adolescent Psychiatry and Allied Professions

ICACS : Intervenant Conseil en Autonomie et Compensation Sensorielle

IDAP : Institut de Développement des Activités de Proximité

IDE : Infirmier(e) Diplômé(e) d’Etat

IDEN : Inspecteur Départemental de l’Education Nationale (ancienne appellation des IEN)

IDEPP : Intersyndical de Défense de la Psychiatrie Publique

IEAP : Institut pour Enfants et Adolescents Polyhandicapés

IEM : Institut d’Education Motrice

Ils accueillent des enfants présentant une déficience motrice ou physique importante. Les enfants qui ont en général entre 3 et 20 ans sont orientés vers ces établissements par la CDAPH.

IEN : Inspecteur de l’Éducation Nationale

Les inspecteurs de l’éducation nationale (IEN) sont des cadres supérieurs de l’éducation nationale. Ils exercent leurs fonctions dans le cadre du programme de travail académique.

IEN-ASH : Inspecteur de l’éducation nationale chargé de la scolarité des élèves handicapés, ancien IEN-AIS.

L’action de l’IEN-ASH s’inscrit prioritairement dans le cadre de deux missions :
- contribuer à relayer et à mettre en œuvre la politique nationale, académique et départementale ;
- travailler en collaboration avec les autres IEN-ASH du département.

IES : Institut d’Education Sensorielle

IFC : Indemnités conventionnelles de Fin de Carrière

IFREP : Institut de Formation, de Recherche et d’Evaluation des Pratiques médico-sociales

IGAS : Inspection Générale des Affaires Sociales

IGEN : Inspecteur Général de l’Education Nationale

IMC : Infirmité Motrice Cérébrale

L’IMC désigne l’ensemble des handicaps moteurs, dus à des lésions cérébrales périnatales. Par extension, on désigne parfois sous le terme d’IMC, les personnes affectées par ce type de handicap.

IME : Institut Médico Educatif.

Les IME regroupent les établissements précédemment dénommés « instituts médico-pédagogiques » (IMP) pour les enfants de trois à quatorze ans et « instituts médico-professionnels » (IMPRO) pour les adolescents et jeunes adultes jusqu’à vingt ans. 
Ces établissements médico-sociaux assurent un accompagnement global à des enfants ou adolescents présentant un déficit intellectuel (conformément à leur PPC comprenant le PPS), qui tend à favoriser la participation sociale dans les différents domaines de la vie. Certains IME (IME accompagnant exclusivement ou disposant de sections spécifiques) accompagnent des enfants ou des adolescents dont la déficience intellectuelle s’accompagne de trouble du spectre de l’autisme.

Les IME accueillent à partir de 6 ans, en externat ou internat, des enfants et des adolescents déficients intellectuels, quel que soit le degré de leur déficience. Ils ont pour mission d’assurer la scolarisation et l’éducation la plus adaptée à chacun. Terme englobant à la fois les IMP et les IMPro. Les instituts médico-éducatifs accueillent en internat ou en externat des enfants et des adolescents déficients intellectuels, quel que soit leur degré de déficience.

IMES : Institut Médico-Educatif Spécialisé

IMP : Institut Médico-Pédagogique

C’est un établissement accueillant des enfants handicapés, le plus souvent à partir de six ans, parfois dès trois ans. Les IMP ont pour mission d’assurer l’éducation la plus adaptée à chacun.

IMPACT : Innover et Moderniser les Processus MDPH pour l’Accès à la Compensation sur les Territoires

IMPro : Institut Médico-PROfessionnel.

Dans le dernier cycle des IME, les IMPro permettent aux adolescents de recevoir en même temps qu’un enseignement général, une formation professionnelle adaptée à leur handicap. Considérés comme les établissements de suite des IMP, les IMPro permettant aux adolescents de recevoir, en même temps qu’un complément d’enseignement général, une formation professionnelle adaptée à leur handicap.

INC : Institut National de la Consommation.

Inclusion scolaire : Ensemble des dispositifs visant à favoriser et faciliter la scolarisation des élèves en situation de handicap.

INPES : Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé

INPH : Intersyndicale des Praticiens Hospitaliers de France

INRS : Institut National de Recherche et de Sécurité

INSEE : Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques

INSERM : Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale

INSHEA : Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (Paris)

Leur mission se porte sur la recherche sur l’accessibilité des systèmes éducatifs et l’insertion sociale et professionnelle des personnes à besoins éducatifs particuliers. La formation pour l’accueil, l’éducation et l’intégration des jeunes en situation de handicap destinée au personnel de l’éducation nationale, des établissements spécialisés, de la santé, des collectivités, des associations, des cellules handicap et aux référents handicap, parents et entreprises.
Visiter le site inshea.fr

InVS : Institut de Veille Sanitaire

IP : Information Préoccupante

IPC : Instance Professionnelle de Concertation

IPIDV : Institut Pour l’Intégration des Déficients Visuels

IPP : Incapacité Permanente Partielle

IR : Institut de Rééducation

IREPS : Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé

IReSP : Institut de Recherche en Santé Publique

IRM : Imagerie par Résonance Magnétique

IRP : Institut de Rééducation Pédagogique.

ou

Institutions Représentatives du Personnel

IRSAM : Institut Régional des Sourds et Aveugles de Marseille

ISO 9001 : International Organization for Standardization

ITEP (ex IRP) : Institut Thérapethique, Educatif et Pédagogique

Les ITEP développent un projet interdisciplinaire à visée soignante permettant l’accès à un travail d’élaboration psychique conduisant à l’inscription sociale des jeunes. L’ITEP favorise le maintien dans des dispositifs ordinaires ou adaptés. Il promeut les pratiques permettant de construire ou développer, avec les dispositifs éducatifs, des projets prenant en compte d’une part les ressources et les difficultés de l’enfant, d’autre part les possibilités et les limites de l’environnement.

Les ITEP accueillent des enfants ou adolescents présentant des troubles de la conduite et du comportement qui ont entre 6 et 18 ans. Les ITEP remplacent les instituts de rééducation (IR). Les enfants sont orientés vers ces établissements par la CDAPH

ITES : Institut pour le Travail Educatif et Social

 

J

JAS : Journal des Acteurs Sociaux

JO : Journal Officiel

Job coaching : Le job coach est à la frontière entre le monde de l’accompagnement psychique et le monde du travail ordinaire.. La mission du job coach : être l’interface entre la personne autiste et le milieu professionnel ordinaire dans lequel il doit s’insérer ou maintenir sa présence. 
Par sa connaissance du monde du travail et de ses codes, il aide la personne autiste à comprendre ce qu’on attend de lui, ou à décrypter certains fonctionnement qui pourraient lui sembler incompréhensibles.
Par sa connaissance de l’autisme, il aide l’entourage de la personne à mieux la comprendre, à s’adapter à son fonctionnement en utilisant un langage adapté, un fonctionnement sur-mesure.
Le job coach a toujours à l’esprit les intérêts de la personne autiste qu’il accompagne, ainsi que les intérêts de la société dans laquelle il travaille. Son accompagnement permet de concilier les deux dans un quotidien constructif et serein. L’ajustement est mutuel et facilité par ce tiers extérieur à l’entreprise.
Le job-coaching se développe en France depuis 5 ans environ

 

L

L’ADAPT : L’Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées

Autrefois Ligue pour l’adaptation du diminué physique au travail, devenue par la suite Association pour la réinsertion sociale et professionelle des personnes et des travailleurs handicapés, L’ADAPT regroupe une quarantaine de centres spécialisés dans l’aide aux handicapés : services de soins et d’éducation spécialisée à domicile, instituts d’éducation motrice (IEM), centres de formation et de rééducation professionnelle, établissements et services d’aide par le travail (ESAT), etc.

LAPA : Logement Aménagé pour Personne Agée

LEA : Lycée d’Enseignement Adapté

LEP : Lycée d’Enseignement Professionnel

LFSS : Loi de Financement de la Sécurité Sociale

LGO : Les Genêts d’Or

Loi du 11 février 2005 : La loi « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », adoptée le 11 février 2005, a profondément réformé les droits des personnes handicapées qui, pour la plupart d’entre eux, avaient été créés par la loi du 30 juin 1975 « d’orientation en faveur des personnes handicapées ». Cette loi contient plus d’une centaine d’articles et nécessite près de 80 décrets d’application.

Loi du 5 mars 2007 : Cette loi a réformé la protection juridique des majeurs dont la plupart des règles avaient été posées par la loi du 3 janvier 1968. Quarante ans plus tard, elle fait de la personne placée sous tutelle ou curatelle non plus un incapable majeur mais un majeur protégé. Ce changement de terminologie illustre la philosophie de cette réforme : protéger non seulement ses biens mais également sa personne. Cette loi a ainsi remanié plus d’une centaine d’articles du Code civil, créé de nouvelles mesures (MASP, MAJ, Mandat de protection sous l’appellation unique de « Mandataire judiciaire à la protection des majeurs »). La plupart des dispositions de cette loi ne sont applicables qu’à partir du 1er Janvier 2009.

Loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 : Cette loi a profondément remanié les règles relatives aux Etablissements et services sociaux et médico-sociaux, notamment ceux destinés aux personnes handicapées. Elle a consacré un certain nombre de droits aux « usagers » de ces établissements et les a mis en œuvre (exemples : livret d’accueil, contrat de séjour, règlement de fonctionnement, conseil de la vie sociale…). En outre, cette loi a posé de nouvelles règles relatives à la création, au fonctionnement, au contrôle et au financement de ces établissements ou services.

LOM : Loi d’Orientation des Mobilités.

LPC : Langage Parlé Complété

Le LPC est un code qui rend visible le message verbal aux enfants sourds ou malentendants. La personne qui parle complète ce qu’elle dit par une représentation visuelle des lettres, en décrivant syllabe par syllabe: la main se positionne près du visage et représente simultanément les voyelles et les consonnes.

LPP : Liste des Produits et Prestations

L’Assurance Maladie maintient la LPP qui est la liste des produits et prestations remboursables. On va trouver dans cette liste une grande variété de produits et de dispositifs (pas uniquement liés au handicap). On trouvera ainsi dans cette liste des orthèses, des prothèses, des véhicules adaptés, mais aussi des compléments alimentaires, des matériels d’aides, etc.

LRQA : Lloyd’s Register Quality Assurance

LSF : Langue des Signes Française

La Langue des Signes Française est une langue française à part entière. Utilisée pour communiquer avec les personnes sourdes, elle associe un signe à un mot, mais elle s’appuie également sur la lecture labiale, la dactylologie, les mimiques et l’expression du visage.

LVA : Lieu de Vie et d’Accueil

 

M

M-CHAT : voir test M-CHAT

Macaron : Macaron Grand Invalide Civil / Grand Invalide de Guerre

Les cartes dites « macaron Grand Invalide Civil » ou « Macaron Grand Invalide de Guerre » ont été remplacées depuis le 1er Janvier 2000 par la carte européenne de stationnement qui est désormais valable dans toute l’Europe. Les cartes GIC et GIG délivrées avant 2000 peuvent continuer à être utilisées uniquement sur le territoire français pendant toute leur durée de validité. Il faut cependant demander le remplacement du macaron par la carte européenne de stationnement avant le 30 décembre 2010.

Madhéo : Service d’accompagnement à la vie sociale en lien avec l’hôpital

MAIA : Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’Autonomie

MAIA est une méthode qui associe tous les acteurs engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie et de leurs aidants grâce à une démarche novatrice : l’intégration des services d’aide et de soins. L’intégration fait l’objet d’une préoccupation internationale depuis les années 1990 et fait partie des politiques publiques en France depuis 2008.
L’intégration va plus loin que la coopération, qui repose seulement sur un principe de coordination. L’intégration conduit tous les acteurs à coconstruire leurs moyens d’action, leurs outils collaboratifs, et in fine à partager les actions elles-mêmes et la responsabilité de leur conduite. Cette approche permet d’apporter une réponse décloisonnée, harmonisée, complète et adaptée aux besoins de la personne âgée (accueil, information, orientation et mise en place de soins, d’aides ou de prestations), quelle que soit la structure à laquelle elle s’adresse.

MàJ : Mise à Jour

MAJ : Mesure d’Accompagnement Judiciaire

C’est une mesure appliquée depuis le 1er Janvier 2009. En cas d’échec d’une MASP (Mesure d’accompagnement social personnalisé) et si la santé ou la sécurité de la personne handicapée sont compromises, le juge des tutelles peut prendre une Mesure d’accompagnement judiciaire. Le mandataire nommé par le juge percevra les prestations sociales de la personne handicapée et mettra en place des mesures éducatives pour lui permettre de retrouver son autonomie dans la gestion de ses prestations.

MAKATON : Programme d’Aide à la Communication et au Langage. Il se constitue d’un vocabulaire fonctionnel combinant parole, signes et pictogrammes. Ces derniers permettent de donner une représentation visuelle du langage.

MAMOPS : Mission d’Appui à la Mise en Oeuvre du Projet Stratégique (initiée par le CD 29)

Mandat de protection future : Par ce document, une personne désigne quelqu’un (le mandataire) pour la représenter dans la totalité ou une partie des actes de la vie civile dans le cas où elle ne serait plus en mesure de le faire elle-même en raison d’une altération de ses facultés personnelles. Ce document peut être établi sous seing privé suivant un modèle ou devant notaire. Pour que ce mandat puisse prendre effet, le mandataire devra remettre au greffe du juge des tutelles le mandat ainsi qu’un certificat médical d’un médecin agréé attestant l’altération des facultés personnelles. Un tel mandat peut également être établi par les parents d’un enfant handicapé (mineur ou majeur) dont ils assurent la charge affective et matérielle afin de désigner une personne qui assumera la protection de leur enfant dans le cas où ils ne seraient plus en mesure de le faire.

MAP : Modernisation de l’Action Publique

MAPHA : Maison d’Accueil pour Personnes Handicapées Agées.

Structure d’hébergement spécialisée dans l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes, plus particulièrement destinée aux anciens travailleurs d’ESAT.